Bethléem : le premier centre diurne pour personnes âgées a été inauguré

email whatsapp telegram facebook twitter

Le nouveau centre diurne pour les personnes âgées de Bethléem a été inauguré le 12 octobre à la Société Charitable Antonienne de cette même ville : le Centre Sant’Antonio des personnes âgées actives.

L’ATS Pro terra Sancta est à nouveau intervenue en soutien aux personnes âgées les plus nécessiteuses de Bethléem, avec l’appui du Comité de la Conférence Episcopale Italienne, qui a cofinancé le projet : “Aux racines de la chrétienté : les personnes âgées, protagonistes de l’histoire de Bethléem“. Les principaux bénéficiaires de ce projet seront donc les hôtes de la maison d’accueil pour les personnes âgées et pour quelques familles, séléctionnées en collaboration avec le centre franciscain pour les services sociaux, que l’ATS Pro Terra Sancta soutient depuis 2009. Ce dernier se charge de répondre aux besoins des familles les plus pauvres de Bethléem.

Le problème de l’abandon des personnes âgées est malheureusement très fort et dramatique dans cette réalité déjà difficile en soi. Le centre, situé au même endroit que la maison d’accueil pour les personnes âgées, sera ouvert trois fois par semaine, du matin jusqu’en début d’après-midi.

Ce projet possède un double objectif : assistenciel et socio-culturel. A chaque rencontre, des opérateurs sociaux préparent des activités récréatives pour favoriser la socialisation et aussi pour décrocher quelques rires ; un service à domicile d’assistance primaire est prévu pour un groupe de personnes âgées résidant dans leur propre logement ; un repas nourrissant leur sera également offert. En ce qui concerne l’aspect socio-culturel, le projet se pose l’objectif de construire ‘’un pont’’ entre les nouvelles générations et les anciennes au moyen de la production d’un récit historique des personnes âgées.

La Societé Charitable Antonienne est présente depuis cent ans dans la ville qui a vu naître Jésus. Il s’agit d’une organisation à but non lucratif au service des pauvres de la région, et surtout des veuves et des femmes seules non autosuffisantes. En 1942, la première maison de repos a été ouverte pour les veuves, les femmes âgées abandonnées et les cas sociaux les plus graves. Cette maison accueille aujourd’hui 28 dames, qui bénéficient d’un service complet, si l’on considère que l’Autorité palestinienne n’offre aucun type de subventions ou de services en faveur des personnes âgées. Un grand nombre de familles sont venues à l’inauguration, et la journée s’est terminée sur un dîner au rythme de la musique palestinienne.

L’initiative fait partie du projet “Bethléem est aussi ancienne”, soutenu par l’ATS pro Terra Sancta.

 

***

[nggallery id=176]