Novembre 2018
attività mamme Betlemme

Bethléem: les mères de saint Joseph retournent à l’école

À quelques pas du siège de l’Université de Bethléem, dans l’ICP (Partenariat de coopération institutionnelle), tous les mercredì matines les méres de la Saint Joseph College retournent à l’école. Une trentaine de femmes de tous âges ont la possibilité, deux heures par semaine, de suivre des cours donnés par des professeurs et des experts sur divers sujets. Chaque sujet est traité pendant environ 20 heures au total, ce qui leur permet de traiter différents sujets au cours de l’année et d’obtenir un petit diplôme pour chaque discipline. Les cours vont de la psychologie à l’éducation des enfants, en passant par les cours de cuisine et l’économie domestique, tous enseignés par des professeurs et des experts du domaine.

Naila Nasser, assistante sociale qui travaille pour ATS pro Terra Sancta à Bethléem depuis plusieurs années, et Gloria Nasser, assistante sociale et enseignante à Saint Joseph, sont responsables du projet depuis un certain temps: “C’est une initiative née il y a maintenant douze ans. il y a. Nous avons d’abord reçu le soutien d’autres associations, mais lorsqu’elles ont échoué, ATS Pro Terra Sancta a repris le projet, ce qui nous a permis de continuer », a déclaré Naila.

Ils nous disent qu’à Bethléem, il est courant que les mères, les femmes au foyer et leurs amis prennent un café au milieu de la matinée, mais les réunions ont autre chose que des discussions en compagnie: “nous apprenons des choses utiles que nous pouvons ensuite partager avec amis “. Miriam nous confie que, grâce au cours d’hébreu, elle a pu aider son fils à faire ses devoirs dans une langue qu’elle ne connaissait pas auparavant: “Je pense qu’il est important de trouver un travail et de mieux connaître qui vit de l’autre côté du mur”. Tout le monde veut partager ses expériences avec nous et Amel admet: “L’un des cours que mes enfants ont le plus apprécié était le cours de cuisine: j’ai appris à cuisiner de nouvelles recettes en revisitant des plats traditionnels, grâce aux conseils des chefs professionnels “.

Gloria nous dit qu’avec les nouveaux membres, il y a des dames qui suivent des cours depuis de nombreuses années, telles que Dana: “J’ai beaucoup appris de ces cours sur la gestion de la famille, et même si mes enfants ont grandi, j’essaie de faire de même. avec mes neveux. “” Mon mari m’appelle le philosophe de la maison – plaisante Jamila – tous nos maris et nos enfants sont heureux que nous participions à ce cours, car ils bénéficient également d’avantages “. “Nous avons appris à faire face aux situations quotidiennes avec plus de calme et de sérénité, à réfléchir avant de dire des mots auxquels nous ne pensons pas vraiment; tout cela est très bénéfique pour le climat de nos familles “, ajoute Nour.

Peu importe leur âge, le nombre d’enfants, leur religion (le cours est suivi par des mères et des musulmans et des chrétiens), ou leur origine sociale, tous sont prêts à s’impliquer pour découvrir quelque chose de nouveau.

Tous sont reconnaissants envers ATS Pro Terra Sancta et les organisateurs pour avoir rendu le cours possible. Et à notre demande de ce qu’ils aimeraient faire lors des prochaines réunions, ils nous répondent: “Un pique-nique ensemble et un cours d’italien”, ajoute-t-il en riant, “et pourquoi pas, peut-être même un voyage en Italie!”

Recommandez facebook twitter google pinterest Imprimer Envoyer