Asilo Società Antoniana BetlemmeUn mois de volontariat en Palestine : c’est le cadeau de réussite à leur examen que deux jeunes italiens ont voulu partager avec ATS pro Terra Sancta, arrivés à Bethléem pour repeindre une école maternelle gérée par la Société Antonienne.

Les travaux ont été réalisés sous la supervision ponctuelle de Ramy, peintre palestinien, avec l’aide des maîtresses Naheda, Manal et Magee. « Après autant de théorie, le moment était venu de faire un peu de pratique », raconte en souriant Andrea, vingt-cinq ans, tout juste diplômé en jurisprudence à l’Université catholique de Milan. « Je suis déjà venu en Terre Sainte à deux occasions, mais pour des pèlerinages religieux : cette fois j’ai choisi de m’immerger directement dans la réalité humaine palestinienne ». « Cela a été une expérience très stimulante », ajoute Gregorio, nouveau journaliste indépendant après un master à l’Université catholique. « Nous nous sommes amusés avec les enfants de l’école, nous avons proposé notre petite aide et entre-temps, nous avons réussi à comprendre plus en profondeur les dynamiques sociales d’une terre si belle et si compliquée ».

Aujourd’hui, les nouvelles pièces complètement rénovées de l’école maternelle antonienne de Bethléem accueillent 25 garçons et filles de 4 mois à 5 ans, provenant de familles catholiques, chrétiennes orthodoxes et musulmanes. « Accueillir des volontaires est un grand plaisir », soutient Naheda, maîtresse de l’école maternelle antonienne depuis plus de huit ans. « Nous espérons même qu’à l’avenir de plus en plus de jeunes décideront de venir ici nous donner un coup de main. La Palestine a aussi besoin de leur soutien ».

***

[nggallery id=145]