Bethléem : où Noël naît

Amy Rodighiero2 novembre 2021

À quoi pensez-vous quand on parle de Noël ? Beaucoup se rappellent les cadeaux, les décorations, la famille, un repas riche. Peu pensent aux plus démunis, aux manifestations de solidarité et aux moments de communion. 

Mais ils pensent encore moins au lieu où tout a eu son origine : Bethléem. Avec la basilique de la Nativité, la Grotte du Lait et le Chemin de l’Étoile, la ville offre à ceux qui la visitent l’expérience unique de voir de leurs propres yeux où Jésus est né il y a plus de deux mille ans.

Où se trouve Bethléem et comment y arriver 

Bethléem est à seulement 10 km de Jérusalem, un peu moins d’une demi-heure en voiture. En effet, bien que les deux villes soient très proches, un mur de séparation de 11 mètres de haut et de 150 km de long, avec des tourelles et des points de contrôle, rend le déplacement fastidieux. 

Construit en 2002 lors du siège par l’armée israélienne au complexe de la Basilique de la Nativité, le mur sépare les territoires palestiniens de la Cisjordanie d’Israël. 

Aujourd’hui c’est aussi une grande œuvre d’art en plein air : le béton armé est devenu une toile blanche pour les artistes de rue qui protestent contre l’apartheid. Parmi eux, le très célèbre Banksy qui y a réalisé certaines de ses œuvres les plus emblématiques

Les touristes et les pèlerins, cependant, n’auront pas de difficultés à visiter la ville de Noël : les transports publics de et vers Jérusalem sont nombreux et fréquents. Il suffit de ne pas oublier d’apporter son passeport, car on traverse une frontière militaire.

Bethléem ancienne et Bethléem d’aujourd’hui

L’histoire de cette ville se perd dans le temps. Les sources antiques, cependant, en attestent l’existence déjà à partir de 1400 av. J.-C., pendant l’âge du Bronze, et la Bible la réassocie à la figure très importante de David. Jésus est donc descendant direct du berger qui a vaincu Goliath et est devenu roi

Aujourd’hui, les concitoyens de Jésus sont environ 30.000. Parmi ceux-ci, un peu moins de la moitié sont chrétiens. La municipalité de Bethléem abrite en effet 3 camps de réfugiés palestiniens, habités en grande partie par des musulmans. Ils proviennent des villages environnants déplacés en 1948 avec la création de l’État d’Israël. 

La présence chrétienne dans le lieu qui a vu l’origine du Salut reste cependant une constante si bien que, par statut, le maire doit être chrétien. À Bethléem, donc, s’élèvent plus de clochers que de minarets et la communauté latine est la plus nombreuse.

La basilique de la Nativité 

Jésus naît-t-il dans une grotte ou dans une étable ? Toutes les deux ! En effet, dans l’Antiquité les deux choses correspondaient souvent : les animaux étaient gardés dans des étables construites à partir de grottes naturelles au-dessus desquelles les habitations étaient construites.

De cette façon, les animaux étaient en sécurité et la chaleur produite par leur souffle montait vers le haut pour réchauffer les environnements domestiques. La grotte de la Nativité, vénérée dès le Ier siècle apr. J.-C., doit avoir vu une scène très semblable à celle qui vient d’être décrite. 

Elle est le cœur du complexe de la basilique de la Nativité, immeuble constantinien à cinq nefs datant de 330 av. J.-C., l’un des plus anciens de Terre Sainte avec le Saint Sépulcre. Pour accéder à l’église partagée par les communautés grecque-orthodoxe, arménienne et latine, vous devez passer par la « porte de l’humilité », un portail en pierre très bas qui vous oblige à vous baisser en signe de respect pour le lieu où Jésus est né.

L’histoire fascinante de l’église a été reconstruite grâce au projet « Bethlehem Back in Time », une étude soignée des différentes phases de la vie du bâtiment qui a aidé les travaux de restauration des décorations en mosaïque, du toit et des vitraux commencés en 2003 à la suite de l’inscription de la basilique sur la liste des sites UNESCO.

Autour de la basilique : Chemin de l’Étoile et Dar Al Majus 

Les lieux de Bethléem ne se limitent certainement pas à l’église de la Nativité. L’ancienne Place de la Mangeoire vous transporte dans la vie animée du centre-ville avec ses nombreux magasins, cafés, souks colorés et le marché arabe. 

En continuant par le Chemin de l’Étoile, la plus ancienne des routes qui amenaient les pèlerins au centre historique qui, selon la tradition, suit le parcours fait par les Rois Mages pour rendre hommage à l’enfant Jésus, on a l’embarras du choix entre souvenirs en bois d’olivier et de nacre. 

Pour visiter le Champ des Bergers, où l’Ange a annoncé la naissance du Seigneur et la Grotte du Lait, où les femmes invoquent la Vierge pour combattre l’infertilité et obtenir du lait abondant pour les enfants, il est bon de passer la nuit à Bethléem.

Le soir, la ville offre des images qui rappellent incroyablement celles d’une crèche et se plonger dans la Terre Sainte de l’époque de Jésus devient facile. Vous pouvez trouver un hébergement dans les maisons d’hôtes de Dar Essidieh et Dar al Majus, la maison des Rois Mages. Cette dernière, en plus d’être une petite et charmante maison d’hôtes avec une grande terrasse donnant sur la place et la basilique, sera bientôt flanquée de notre nouvelle Community Home, un centre de soutien pour la communauté locale où les pèlerins pourront se plonger dans l’histoire de Foi et Salut qui caractérise depuis plus de 2.000 ans la ville de Bethléem.