Bombardements à quelques pas de la paroisse catholique de Gaza city

email whatsapp telegram facebook twitter

Hier matin, 29 juillet, après que les résidents d’Al-Zeitun, quartier à l’est de Gaza city où se trouve aussi la paroisse catholique de la Sainte Famille – ont reçu l’ordre d’évacuer, un bombardament de l’armée israélienne a frappé une maison très proche de la paroisse. Les dommages sont énormes :  l’école paroissiale adjacente est partiellement détruite, ainsi que le bureau du curé et quelques locaux utilisés par la paroisse.

D’après le rapport de l’Agence Fides, de nombreuses personnes qui étaient réfugiées dans les environs de la paroisse sont parties, mais l’évacuation n’a pas été possible pour ceux qui habitent actuellement dans l’église : dans le complexe paroissial de la Sainte Famille, il y a en ces jours de raids aériens, en plus du curé argentin Jorge Hernandez, sacerdote de l’Institut du Verbe Incarné, trois sœurs de Mère Térésa avec les 29 enfants handicapés et les 9 dames âgées dont elles s’occupent. “Nous avons passé une mauvaise nuit, mais nous sommes en vie. Cette guerre absurde – raconte père Hernandez – continue. Après avoir détruit le quartier de Shujayeh, ils s’en prennent maintenant à celui de Zeitun. Tout tombe autour de nous. Les militiens du Hamas continuent de lancer des missiles et ensuite, ils se cachent dans les ruelles. Et nous, nous ne pouvons absolument rien faire. Nous ne pouvons pas partir ; avec les enfants, c’est impossible. Leurs familles habitent dans les environs. Et il est peut-être plus dangereux de partir que de rester ici. Nous essayons de rester dans les endroits les plus sûrs, toujours au rez-de-chaussée”. 

Les besoins de la population, encore sous les bombes, sont énormes. Ils ont besoin de médicaments, de nourriture, de vêtements, de matelas…   L’Association pro Terra Sancta soutient la paroisse latine, à travers les sœurs de Mère Térésa et du Verbe Incarné, et à travers le curé. Soutenir les habitants de ce morceau de terre donnant sur la Mer Méditerranée signifie ne pas perdre l’espérance qu’on puisse arriver à une solution au conflit à travers les négociations.

Toute contribution est fondamentale. Avec une petite somme, il nous est possible de faire venir une aide concrète à la population.

Pour donner, cliquez ici.

Pour plus d’informations sur le projet “Urgence Gaza”, cliquez ici.