Juillet 2013

Conférence sur la mosaïque antique et moderne pour les jeunes restaurateurs du Gethsémani

La semaine dernière, les six jeunes ouvriers travaillant actuellement pour la restauration des mosaïques de la Basilique du Gethsémani ont eu la chance de participer à une série de cours donné  par un invité d’exception, le professeur Alessandro Lugari, agrégé à la Soprintendenza spéciale des biens archéologiques de Rome.  Le renommé expert italien en mosaïque a notamment collaboré par le passé avec le même laboratoire qui s’était chargé au début du siècle dernier de la réalisation des mosaïques originales du Gethsémani, et par conséquent de leur restauration. Pour ainsi partager son expérience et son savoir-faire, il a accordé à ATS Pro Terra Sancta une série de rencontres sur la mosaïque antique et moderne qui aura passionné non seulement les jeunes restaurateurs mais également leurs formateurs du Mosaic Centre de Jéricho. Les conférences, présentés comme activité de formation, se sont déroulés dans le cadre du projet “Gethsémani : conserver le passé et former l’avenir“.

Le professeur Lugari, qui figure parmi les plus grands experts italiens en mosaïque pariétale, a participé à la restauration de mosaïques à travers le monde, comme en Afrique où même Amérique Latine. Il a travaillé depuis ses débuts aux côtés des plus grands du milieu, dont Frabrizio Cassio et Carlo Meloni, qui selon lui ont eu un très grand impact sur son développement professionnel, une des raisons pour lesquelles il ressent le besoin de transmettre son savoir-faire aux nouvelles générations.

Selon ses propres dires, “la satisfaction ultime pour les jeunes qui s’investissent dans ce genre de travail, est celle de pouvoir voir et toucher du doigt le résultat de leurs propres efforts, sans faire abstraction aux vastes connaissances requises et au travail fourni“. Ce sont ces mêmes connaissances de la mosaïque antique et moderne qui, ainsi que l’analyse du contexte historique dont il provient, qui ont servi de thème central aux conférences.

À la fin de la série de rencontres, le professeur Lugari a avoué avoir été très satisfait, étant surtout conscient de l’importance de ces évènements pour les jeunes ouvriers locaux, qui n’ont pas l’habitude de rencontrer des experts à renommé internationale. Cependant, sa plus grande joie dérive de l’intérêt qu’ont su montrer les jeunes qui ” ont été très attentifs et curieux, affirme-t-il, et je me réjouis à l’idée qu’ils vont pouvoir retourner à la tâche en se servant de toutes les nouvelles notions apprises ici “.

p1050655
p1050657
p1050658
p1050659
Recommandez facebook twitter google pinterest Imprimer Envoyer
sur le même sujet