Dar Mamilla, la nouvelle guesthouse pro Terra Sancta au coeur de Jérusalem

email whatsapp telegram facebook twitter

La guesthouse par l’association Pro Terra Sancta, Dar Mamilla, située dans les locaux du couvent de San Vincenzo De Paoli à Jérusalem, a été officiellement inaugurée le mardi 4 février. En collaboration avec les Sœurs de la Charité de l’Ordre de San Vincenzo De Paoli, les bénévoles et les membres de l’Association Pro Terra Sancta ont également assisté à l’inauguration des frères de la Custodie de Terre Sainte et du Custos frére Francesco Patton, qui a béni la structure. .

Le nom de la maison d’hôtes dérive de l’endroit où le couvent de San Vincenzo a été fondé en 1885, dans une zone juste à l’extérieur de la vieille ville, appelée Mamilla. Les pèlerins byzantins de cette région témoignent de la présence d’une église dédiée à Santa Mamilla, de carrières et de tombeaux de martyrs. Le couvent, au départ, est né comme centre de traitement des lépreux. Aujourd’hui, les sœurs de la charité, dirigées par Sœur Simone, s’occupent des plus humbles et des enfants. Ils gèrent un centre pour personnes âgées et handicapées et un jardin d’enfants avec 230 enfants de nationalités différentes. C’est une école polyglotte: des enfants arabes et juifs, mais aussi des Éthiopiens, des Érythréens, des Philippins et des Européens jouent et apprennent tous ensemble. En fait, les religieuses autorisent également les enfants des familles les plus pauvres à aller à l’école à des prix réduits.

Après la prière de bénédiction et la visite de la maison d’hôtes, le Custode et les frères se sont rendus dans la structure conventuelle pour apprendre directement le travail des religieuses. En plus de la maternelle, il a également visité le centre pour personnes âgées et pour personnes handicapées. Les religieuses, qui s’occupent désormais de 30 personnes, souhaitent agrandir le centre. Des travaux de rénovation sont en cours pour le reste de la structure pour abriter un centre pour seniors et de physiothérapie, mais il manque encore beaucoup pour son achèvement. Un donateur privé, dans le cadre d’un projet conjoint avec Associazione Pro Terra Sancta, a fourni des fonds pour la construction d’un ascenseur spécialisé dans le transport des patients.

Le couvent doit faire face à de nombreux besoins quotidiens. L’Association Pro Terra Sancta a immédiatement répondu avec enthousiasme à la demande d’aide des religieuses et en 2018, la rénovation de certaines pièces inutilisées du couvent a commencé. Ainsi est née “Dar Mamilla”: un projet synergique qui, grâce à l’hospitalité de nombreux pèlerins et touristes qui visitent la ville sainte chaque année, pourra aider les sœurs de San Vincenzo De Paoli. Tous les invités séjournant dans l’établissement de Dar Mamilla soutiendront les œuvres caritatives des sœurs pendant leur séjour. La maison d’hôtes, conçue par les Architectes de Dieu dirigée par Stefano Matteoni, avec 13 chambres réparties sur deux étages, peut accueillir jusqu’à 28 personnes. En plus du nécessaire pour un petit déjeuner, il y a aussi deux cuisines et une buanderie.

L’excellent emplacement, à seulement cinq minutes de deux des principales entrées de la vieille ville de Jérusalem, la porte de Jaffa et la nouvelle porte, vous permet d’accéder facilement à pied aux lieux saints les plus importants de Jérusalem. «Nos premiers invités sont arrivés à la mi-octobre (2019). Nous commençons à recevoir de plus en plus de demandes via le bouche à oreille et le site Web du Christian Information Center. Nous préparons également un site Web pour nous faire connaître », explique Clara Borio, directrice de Pro Terra Santa à Jérusalem.

Dans la maison d’hôtes, vous pouvez acheter les céramiques produites par les femmes de Nusf Jubeil, les mosaïques du Centre de mosaïque de Jéricho et les huiles essentielles et savons fabriqués par l’association Shouruq de Bethany. Et y rester, c’est aussi apprendre à connaître la Terre Sainte à partir de la communauté locale et des gens qui vivent et travaillent ici.