Exclusif: le Magnificat présente des chansons pour enfants en arabe lors d’un concert

Inv The Magic Lamp 2011Jérusalem, Auditorium de San Salvatore, 10 avril 2011 à 18h

Un concert de chansons pour enfants inédites, en arabe, sous la direction de l’Institut Magnificat de Jérusalem, avec la participation des plus jeunes élèves du Terra Sancta College et le soutien de la Coopération Italienne au Développement à travers un projet de l’ATS pro Terra Sancta et de l’AVSI.

« L’hiver est très beau, la pluie tombe et moi, je suis confortablement installé dans la maison de ma grand-mère. La terre s’imprègne d’eau pour le bonheur des paysans. Viens, ô pluie, et le bonheur sera partout ». Tombe la pluie: l’événement atmosphérique qui, en Europe, apporte de la tristesse en hiver et presque de l’ennui, est au contraire source de joie et signe de vie pour les enfants du Moyen-Orient. “Tombe la pluie” est l’une des douze chansons arabes pour enfants, chansons qui seront les protagonistes de la VIIe édition de la LAMPE MAGIQUE (THE MAGIC LAMP) organisée par l’Institut Magnificat.

Ce concert aura lieu dimanche 10 avril 2011 à 18h dans l’Auditorium du couvent de San Salvatore à Jérusalem. L’édition 2011 est basée sur l’édition, la publication, l’enseignement et l’exécution de douze chansons pour enfants du maestro et compositeur palestinien Maroun Ashkar, dont la famille a mis à disposition les manuscrits inédits qu’il utilisait lors des leçons qu’il donnait aux enfants. Les chansons seront exécutées par des enfants âgés de cinq à onze ans; un tout petit orchestre comprenant un piano, des violons, des violoncelles et des flûtes accompagnera les morceaux. Aux côtés des élèves du Magnificat – et plus particulièrement le Yasmeen Buds Choir, le choeur des plus petits – participeront cette année d’autres écoles de Jérusalem (le Terra Sancta College pour garçons et le Terra Sancta College pour filles). Ces élèves enrichiront la soirée mélodieuse avec leurs voix, ou à l’aide de petites animations et de saynètes liées aux thèmes des chansons.

Le directeur musical de cette manifestation est maestro Hani Kreitem. La Lampe Magique n’est pas uniquement un concert, c’est aussi une initiative de prestige de l’Institut Magnificat de Jérusalem dans laquelle sont impliquées toutes les phases des activités artistique, didactique et productive. Il s’agit de la recherche, de l’harmonisation, de l’édition, de la publication, de l’enseignement, de l’exécution et de la promotion de morceaux inédits, traditionnels et nouveaux du répertoire musical arabo-palestinien pour enfants, allant à la rencontre de la requête des écoles de disposer de matériel didactique (partitions et chansons) pour les cours.

La première opération consiste à rechercher des mélodies et des textes qui n’ont jamais été publiés ou qui ont besoin de nouveaux arrangements. De simples lignes mélodiques, on passe à la composition de l’harmonie et de l’accompagnement. La version papier est alors reportée sur ordinateur, opération pas si facile si l’on considère le fait que l’écriture arabe se lit de droite à gauche alors que la musique, au contraire, s’écrit normalement de gauche à droite: un travail d’uniformisation a donc été nécessaire.

L’édition sur ordinateur est à peine finie que les partitions sont imprimées et distribuées. Elles seront utilisées dans les écoles par les maîtres pour enseigner les chansons aux enfants qui chanteront à la Lampe Magique. Entre temps, on procède à la publication du fascicule comprenant tous les chants, qui sera envoyé gratuitement aux écoles et aux maîtres.

Cette année, une grande nouveauté a été ajoutée: les chansons de la Lampe Magique seront enregistrées sur un CD qui sera joint à la publication, de façon à ce que les chansons puissent aussi être apprises et chantées dans les écoles qui n’ont pas de maître de musique ou la possibilité d’exécuter un accompagnement. Un enregistrement vidéo sera également effectué en souvenir de cette soirée.

Le développement et l’enrichissement du projet de la Lampe Magique a été possible cette année grâce au soutien de la Coopération Italienne au Développement – grâce au projet mené par l’ATS pro Terra Sancta et l’Avsi: la somme mise à disposition pour la Lampe Magique est de 9 430 Euros. Ce projet est financé par le Ministère Italien des Affaires Etrangères sous le titre “Soutenir l’urgence éducative dans les Territoires de l’Autonomie Palestinienne de Jérusalem Est, de Bethléem et de Jéricho”.

Auteur:  F. Riccardo Ceriani

 

 

email whatsapp telegram facebook twitter