Frère Georges Abu Khazen nommé vicaire apostolique des Latins d’Alep

[Du site Custodia.org] Le pape François a nommé, lundi 4 novembre, frère Georges Abou Khazen ofm vicaire apostolique latin d’Alep (Syrie). En même temps que la nouvelle était diffusée, le Custode de Terre Sainte envoyait à tous les frères de la Custodie un communiqué officiel pour se réjouir de la reconnaissance par le Saint-Siège des mérites de celui qui sera ainsi élevé à la dignité d’évêque.

« Nous sommes confiants que le Seigneur lui donnera la lumière et la prudence pour guider le troupeau qui lui est confié dans une période si difficile pour la terre où il est appelé à servir » disait le communiqué.

Frère Georges a servi la Custodie en Egypte, en Terre Sainte et au Liban et se trouve en Syrie depuis 2004 curé de la paroisse Saint-François d’Alep, gardien du couvent franciscain de la ville et vicaire-délégué pour le Nord. Il était administrateur apostolique «sede vacante et ad nutum Sanctae Sedis» du vicariat d’Alep des Latins depuis la démission pour raison d’âge, en avril dernier, de Mgr Giuseppe Nazzaro, ofm, lui aussi de la Custodie et ancien Custode.

Frère Georges depuis le commencement de la guerre en Syrie était aussi coordinateur des aides récoltées par l’ATS Pro Terra Sancta et de son appel aux dons intitulé « Urgence Syrie ». L’été dernier, lors du chapitre, il témoignait, avec les autres frères venus de Syrie à l’occasion du chapitre triennal, de la façon dont les 14 frères de la Custodie présents en Syrie et partout où ils se trouvent, réinventaient le moyen de servir les populations qui les entourent, en dépit des difficultés nombreuses qu’ils rencontrent au quotidien.

Nous vous invitons à vous unir au souhait que le Custode exprimait à la fin de son communiqué : « En lui souhaitant toutes les bénédictions dans le Seigneur, je le confie à vos prières, afin que vous l’accompagniez dans ce moment important de sa vie » et à continuer de prier pour la Syrie, tous ses habitants et afin que les acteurs du conflit sachent trouver le chemin vers une réconciliation nationale dans la justice et la paix.