Mont des Oliviers : conservation pour un développement durable

L’objectif du projet est de préserver, restaurer et mettre en valeur les Lieux Saints du Mont des Oliviers.

Ce projet est absolument unique car il vise à mettre en valeur des lieux qui sont très importants pour la foi chrétienne à travers l’implication de la population locale, chrétienne et musulmane. L’idée est d’attirer l’attention des jeunes résidants vers leur patrimoine historique et culturel afin de pouvoir créer des possibilités de développement durable.

Sur le Mont des Oliviers surgissent aujourd’hui de nombreux sanctuaires comme le Dominus Flevit, où Jésus a pleuré sur Jérusalem ; le célèbre jardin des Oliviers: la Basilique Gethsémani, également connue sous le nom d’Eglise des Nations. Ce sont des lieux très importants pour la foi chrétienne, visités chaque jour par des milliers de pèlerins, cependant, ils sont situés dans des zones critiques du point de vue socio-culturel, des zones caractérisées par la pauvreté et le peu d’attention envers le patrimoine culturel.

Le projet vise à sensibiliser non seulement la population locale, mail aussi la communauté internationale sur l’énorme valeur historique et culturelle de ces lieux.

Les activités que nous soutenons

  • Formation des jeunes de Jérusalem au moyen de cours pratiques de restauration et de mosaïque, tenus par les experts du Mosaic Center de Jéricho.
  • Ouverture des lieux et des zones archéologiques, incluant des visites spéciales pour les élèves des écoles de Jérusalem.
  • Création d’un centre de promotion du tourisme socio-culturel et de nouvelles formes d’accueil en collaboration avec les communautés locales et en coordination avec les petites chambres d’hôtes de la zone.

Le projet est coordonné par l’Association pro Terra Sancta et par le Mosaic Center de Jéricho sous la supervision scientifique du Studium Biblicum Franciscanum.

Merci aux donateurs institutionnels qui ont soutenu nos activités jusqu’à présent : tout particulièrement, le soutien du programme PSMP du Consulat Général d’Italie à Jérusalem, la Commune de Bronzolo et la Commune de Rovereto.

DONNEZ MAINTENANT

0005-
14099243540_2d88818363_o
14497186690_63cd049bc5_o
14631539496_2e6d3aa446_o
14631606996_ef382b0158_o
14651286781_5af44b06c1_o
14652354124_caaed514c8_o
CHI_7217
Contestualizzazione-1
IMG_2360
P1020094
P1020097
P1020160
P1020509
P1030636
P1040645
Recommandez facebook twitter google pinterest Imprimer Envoyer
sur le même sujet

La Basilique Gethsémani peut à nouveau être vue dans toute sa splendeur (Novembre 2013)

Le ministre italien des Biens culturels en visite à la basilique du Gethsémani (Octobre 2013)

Le projet de restauration du Gethsémani exposé à Rovereto (Octobre 2013)

Le nouveau site internet de la Custodie de Terre Sainte, dédié à la Basilique du Gethsémani (Juillet 2013)

Conférence sur la mosaïque antique et moderne pour les jeunes restaurateurs du Gethsémani (Juillet 2013)

Les enfants de Jérusalem en visite à la Basilique du Gethsémani (Mai 2013)

Les travaux continuent à Gethsémani : mise en valeur de l’or de la coupole centrale (Mars 2013)

Les travaux et les activités de formation se poursuivent au Gethsémani : une rencontre pour présenter ce projet aux journalistes (Décembre 2012)

Les yeux levés : la première classe de jeunes filles en visite à la basilique du Gethsémani (Octobre 2012)

Les mosaïques du Gethsémani vues de près (Octobre 2012)

Les mosaïstes et les restaurateurs de demain sont formés à Gethsémani (Août 2012)

Gethsémani, chantier ouvert (Août 2012)

Le Consul italien de Jérusalem et le Custode de Terre Sainte en visite à la basilique Gethsémani (Juillet 2012)

La visite d’un entrepreneur aux projets en Terre Sainte (Juillet 2012)

Basilique du Gethsémani : début des travaux de restauration (Mai 2012)

Une délégation de bienfaiteurs en visite à la Basilique Gethsémani, en vue de la future intervention de restauration (Janvier 2012)