HISTOIRES DE BETHLEEM – ci-après les récits des volontaires de l’ATS pro Terra Sancta

Histoires de BethlemCi-dessous, quelques histoires rapportées de Bethléem par des volontaires de l’ATS pro Terra Sancta, qui, grâce à la collaboration avec le Franciscan Social Service Office, abordent parfois des réalités très graves.

MERCI AUX VOLONTAIRES..

M. et sa famille habitent une maison très vieille et délaissée, avec de nombreux problèmes: le toit partiellement arraché, des infiltrations de l’extérieur, des câbles électriques et des tuyauteries d’eau endommagés, plusieurs portes bloquées, la rouille et la moisissure disséminées partout à cause de l’humidité et de l’incurie.

La Custodie de Terre Sainte, conseillée par les assistants sociaux du FSSO, a fourni plusieurs volontaires italiens qui ont pu offrir un oeuf de Pâques très spécial à cette famille: la rénovation de la petite maison.

VOISINAGE ET ASSISTANCE AUX FEMMES EN DIFFICULTE

Un cours a été organisé, adressé à onze femmes avec un lourd passé familial: violence domestique, abandon, pauvreté et incapacité d’élever les enfants. Cette initiative est née du travail attentif des collaborateurs du FSSO et des écoles de Terra Santa. Deux psychiatres du GTC de Bethléem, centre qui offre ses services de consultation psycho-sociale, s’occupent des séances.

Une fois dépassée la difficulté initiale de se confier, et fortes du rapport avec l’assistante sociale du FSSO, toujours présente lors des séances, les mamans affrontent leurs propres peurs avec la certitude que la sérénité conquise ne pourra que contaminer leurs familles, ayant ainsi le plaisir d’affronter la Pâques de Résurrection avec l’âme joyeuse.

LA CHARITE ENTRE CONCITOYENS

Les habitants de Bethléem prennent petit à petit connaissance et confiance dans le travail que l’Association de Terre Sainte exécute pour le soutien des nécessiteux, et de plus en plus souvent, ils se présentent à l’assistante sociale du Franciscan Social Service Office pour faire des donations.

Voici l’exemple de M. F. qui s’est présenté au bureau pour offrir un téléviseur à une famille indigente de Bethléem. Le FSSO décida d’adresser ce précieux don à une famille pauvre et nombreuse qui avait déjà été aidée pour l’achat d’un salon et d’armoires pour la chambre des filles.

A côté de l’aide aux pierres vivantes, le travail des pères franciscains de Terre Sainte vise à sensibiliser les citoyens de Bethléem à aider leurs propres frères nécessiteux.