“Jérusalem, Pierres de la Mémoire” et l’histoire de Feras

email whatsapp telegram facebook twitter

Dans un appartement à quelques pas du Saint Sépulcre de Jérusalem vivent Issa et Nahla, un vieux couple qui partage leur maison avec le plus jeune de leur cinq fils, Feras. Ce dernier a perdu sa jambe dans un accident et ne peut pas travailler. Cette famille se trouve donc dans une situation économique très difficile et l’appartement où ils habitent est en mauvaises conditions. Des travaux de rénovation sont donc nécessaires, en particulier l’assainissement des murs exposés à l’humidité qui peuvent aggraver les conditions physiques de Issa, Nahla et Feras.

L’histoire de cette famille n’est qu’une des histoires de la communauté chrétienne qui habite dans la Vieille Ville de Jérusalem. Beaucoup de situations de grande gêne restent, causées en particulier par la haute densité de la population, par le manque d’entretien des structures en commun et par l’absence de services hygiéniques et sanitaires de base. Beaucoup de groupes et de familles vivent à présent une situation de pauvreté et d’abandon total, problèmes qui causent aussi une forte instabilité sociale, augmentent les risques liés à la consommation et au trafic de drogue, mais aussi à la criminalité organisée, surtout pour les jeunes et les plus vulnérables.

Grâce au projet « Jérusalem, Pierres de la Mémoire », ATS pro Terra Sancta fait face au vrai besoin de toutes ces familles d’avoir des maisons décentes dans leur territoire, en réponse à une véritable émergence humanitaire et d’habitation. De cette façon, on veut au même temps donner un bon aspect à cette ville, considérée par tous le centre du monde.

Voici quelques exemples concrets des frais nécessaires pour mettre en œuvre ces travaux, tout en considérant que tout travail présente sa propre histoire et conditions logistiques et de construction complètement différentes: 6 euros: un sac de ciment; 40 euros: un robinet lavabo; 50 euros: tarif journalier d’un maçon; 60 euros: 10 m2 de carreaux; 270 euros/m2: travaux dans des appartements situés dans des bâtiments plus récents (en béton armé et briques de béton); 370 euros/m2: travaux dans des appartements situés dans des bâtiments historiques (en pierre, aux couvertures voûtées). 2.500 euros: remise en état des services hygiéniques dans un appartement.

Ce projet permet ainsi une grande participation de la population locale, en particulier en ce qui concerne la formation des maçons locaux, en coopération avec le Bureau Technique de la Custodie de Terre Sainte. Des experts travailleront de concert avec les techniciens, afin de générer du travail à court terme et investir dans l’avenir: la formation de nouveaux travailleurs spécialisés permettra de créer un véritable patrimoine d’expérience et connaissances qui pourront être utilisées à nouveau pour des interventions futures.

Pour plusieurs informations sur le projet : www.jerusalemstonesofmemory.org

Pour effectuer une donation en faveur des familles de la Vieille Ville de Jérusalem: DONNEZ MAINTENANT!