La “Baby Jesus guest house” a ouvert ses portes à Bethléem

email whatsapp telegram facebook twitter

Enchâssé sur une colline, sur les hauteurs qui entourent Bethléem, le bâtiment de la Societé Antonienne est une de ces oasis un peu cachées mais évocatrices de la petite ville dans laquelle est né Jésus. L’édifice abrite un hospice pour personnes âgées et un petit asile, un peu plus loin. C’est dans cet environnement, dans une optique de partage et de solidarité, que l’Association pro Terra Sancta vient d’ouvrir la “Baby Jesus guest house” pour accueillir les pèlerins qui visitent le lieu où Dieu est devenu homme. L’idée est d’inviter quiconque passe en cette terre, accueillante mais souffrante, à rencontrer et à faire connaissance non seulement avec les pierres des églises et des basiliques, mais aussi avec les “pierres vivantes”, les chrétiens de Terre Sainte. “Nous avons dix chambres, chacune avec une salle de bains privative, et nous pouvons accueillir jusqu’à 25 personnes” dit Eli, un des volontaires qui s’occupe de la gestion de la guest house.  “Ce n’est pas simplement un endroit où dormir – explique Giusy, l’autre volontaire qui s’occupe de la guest house – c’est une occasion de se mettre à l’épreuve pour servir un monde difficile comme celui des personnes âgées de Bethléem, mais c’est aussi une expérience spirituelle: il y a une chapelle pour prier et méditer”. Choisir cette guest house comme lieu de repos signifie contribuer au projet “Bethléem est aussi ancienne”, faire connaissance avec l’environnement des personnes âgées de Bethléem et aussi, pour qui le veut, prendre un moment pour apporter directement sa propre aide à cette réalité.

Les personnes âgées de la Société Antonienne, qui habitent dans le même complexe que celui dans lequel se trouve la guest house, sont souvent seules, abandonnées et sans ressources. Grâce au soutien de l’Association pro Terra Sancta et de nombreux amis et donateurs, ils peuvent mener une vie convenable et traverser cette période de leur vie dans la sérénité. Nous invitons tous les Amis pro Terra Sancta à venir et à faire cette expérience de voyage, de pèlerinage, mais aussi d’immersion dans la réalité locale, pour rentrer avec des bagages enrichis non seulement par la visite, mais aussi par une expérience de vie forte.