Octobre 2014

La mosaïque byzantine de Capharnaüm de nouveau visible dans sa plus fidèle reproduction

Samedi 11 octobre, frères et pèlerins se sont retrouvés à Capharnaüm pour la bénédiction annuelle des premiers fruits. Ce fut un moment de fête pour diverses raisons: en effet, pour l’occasion il a été installé une reproduction de la mosaïque byzantine retrouvée sur le lieu de la maison de Pierre, réalisée par les jeunes mosaïstes du Mosaic Centre de Jéricho. Les parties conservées ont été reproduites fidèlement, alors que les parties manquantes ont été habilement reconstruites.

Capharnaüm est la patrie des apôtres Pierre et de son frère Andrea, de Jean et Jacob, les fils de Zébédé, tous pécheurs. Jésus fut probablement accueillit e a vécu dans la maison de Pierre à Capharnaüm où il y guérit la belle-mère de Pierre et le paralytique, qui fut glissé par le toit. Capharnaüm fut ensuite détruit par un tremblement de terre probablement au VIII siècles. Après les croisades en Terre Sainte, la ville disparut totalement et tomba à l’abandon. Dans les années 60, les pères Stanislao Loffreda et Virgilio Corbo ont retrouvé les ruines d’une église byzantine avec un pavement en mosaïques: très semblables aux mosaïques découvertes à Tabgha, qui lui est proche. Cette mosaïque présente des motifs géométriques et décoratifs, avec au centre un paon, symbole d’immortalité. Les ruines de cette splendide mosaïque sont aujourd’hui en phase de restauration toujours entre les mains du Mosaic Centre.

La reproduction, qui a été installée sur la petite place située en face de la zone archéologique, a été exécutée à la main, reproduisant des techniques anciennes; celle-ci est le fruit de l’activité qui depuis des années, suivant les traces de p. Michele Piccirillo, a été réalisée à Jéricho et Sabastiya par le Mosaic Centre, centre qui forme des jeunes hommes et femmes à l’art de la mosaïque et à leur restauration.

Un travail prenant et minutieux mais qui aujourd’hui peut être visible par les milliers de pèlerins qui chaque année passent par l’attractif site de Capharnaüm et qui permet à tous de découvrir l’art merveilleux de la mosaïque byzantine, en touchant de la main un des plus beaux témoignages de la présence chrétienne en cette terre.

 

Recommandez facebook twitter google pinterest Imprimer Envoyer
sur le même sujet

« Personne ne vient de nulle part. Nous avons tous des racines communes » : le message fort délivré lors de la Conférence sur la mosaïque palestinienne. (Juin 2016)

Jeunes mosaïstes au travail : la précieuse mosaïque de Capharnaüm est restaurée (Novembre 2014)

Capharnaüm, la ville de Jésus (Avril 2014)

“Certaines que la beauté sauvera le monde”: travail et opportunités pour les mosaïstes de Jérusalem-Est (Mars 2014)

Les derniers conteneurs de porphyre sont arrivés à Capharnaüm pour le pavage du nouveau site archéologique (Août 2012)

Sur les traces de Jésus : une nouvelle galerie de photos sur les paysages du lac de Tibériade (Août 2012)

Avec les yeux des apôtres : la vie submergée par une présence. (Juin 2012)

Capharnaüm: le nouveau site de la Custodie de Terre Sainte dedié à la « Ville de Jésus » (Mai 2012)

Capharnaüm : du porphyre de Trente pour le site archéologique de la ville de Jésus (Mars 2012)

“Mosaïques de Terre Sainte – un pont de paix au-dessus de la Méditerranée” : la présentation du projet à la Journée pour les associations de Terre Sainte (Octobre 2011)

Grand succès pour l’inauguration de l’exposition “Mosaïques de la Terre Sainte” à Mazara del Vallo (Octobre 2011)

“A travers les yeux des apôtres” : l’expo sur Capharnaüm au Meeting de Rimini (Août 2011)

L’intervention du Custode de Terre Sainte au Meeting de Rimini (Août 2011)

L’intervention du Custode de Terre Sainte au Meeting de Rimini (Août 2011)

L’exposition sur la vie de Jésus à Capharnaüm au Meeting de Rimini (Août 2011)

“A travers les yeux des apôtres – Une présence qui transforme la vie”: l’exposition sur la vie de Jésus à Capharnaüm au Meeting de Rimini (Juillet 2011)

Une exposition sur la vie de Jésus à Capharnaüm (Mai 2011)

“Une baguette de bois pour Capharnaüm” dans la ville de Jésus (Décembre 2010)