L’année scolaire se termine: une grande fête pour les diplômés du Terra Sancta College de Bethléem

email whatsapp telegram facebook twitter

Ce sont des jours de fêtes pour de nombreuses familles de Bethléem. Cette année ce sont bien 40 élèves du Terra Sancta College pour garçons qui ont réussi leurs examens finaux et ont reçu leur diplôme du Baccalauréat en lettres et en sciences. Les quatre meilleurs d’entre eux ont été récompensés et le professeur d’histoire et de géographie de l’Institut a reçu un prix pour son investissement dans la préparation des activités didactiques, son professionnalisme et sa constance dans l’aide et l’encouragement de tous les élèves présentant des difficultés d’apprentissage.

Ce succès est une fierté pour beaucoup d’habitants de Bethléem: pour la majeure partie des palestiniens, en effet, il est très difficile d’entreprendre et de terminer un parcours d’études supérieures. Dans un contexte social, civil et économique aussi chamboulé que celui palestinien, aller à l’école reste un privilège pour peu d’entre eux. Nombreux sont les enfants qui décident d’arrêter d’aller à l’école pour se trouver un travail et aider leurs parents à prendre soin et entretenir leurs petits frères et soeurs, d’autres vivent dans les camps de réfugiés et ne voient pas dans l’éducation une réelle alternative à la lutte politique ou comme un moyen de construire une paix future.

Ces dernières années, cependant, grâce aux nombreuses donations reçues à travers le programme de soutien à distance, le nombre d’enfants quotidiennement suivis et épaulés dans leur parcours didactique a augmenté et le niveau scolaire s’est amélioré.

Si ces enfants ont de meilleures perspectives pour le futur c’est certainement grâce au soutien des frères franciscains et du personnel éducatif qui, chaque jour, choisissent de croire en eux, en les aidant à développer au mieux leur potentiel, mais aussi et surtout grâce à ceux qui, de loin, décident de les soutenir économiquement et spirituellement.

Vous aussi pouvez soutenir à distance un enfant ou un adolescent de Bethléem…ça suffit 1 euro par jour!