Le Champ des Bergers, lieu de la première annonce

A 2 km environ à l’est de Bethléem, en allant vers le désert de Jéricho, se trouve le village de Beit Sahour, la « maison des gardiens ». Le village est entouré des champs de Booz où, depuis l’antiquité, les bergers trouvaient abri ensemble à leurs troupeaux. Exactement dans un de ces champs ils se trouvaient, comme dit l’évangile « certains bergers qui veillaient pendant la nuit en regardant leur troupeau ». C’était là « qu’un ange se montrait devant eux et la gloire du Seigneur les enveloppait de lumière. Ils s’effrayaient, mais l’ange leur disait ‘Rassurez-vous, voilà je vous annonce une grande joie, qui sera celle de tout le peuple : aujourd’hui, dans la cité de David, un Sauveur vous est né, qui est le Christ Seigneur’ » (Luc 2, 8-12).

Dans l’endroit où tout cela s’est passé, aujourd’hui le sanctuaire du Champ des Bergers se pose, avec une église construite par Antonio Barluzzi en 1953. Autour de celle-ci, des restes de deux églises byzantines du IV et VI siècle et d’un monastère ont été retrouvées au cours de siècle dernier.

 

Les conditions du site

Aujourd’hui les restes se trouvent en conditions terribles. Le site ancien a été exposé aux intempéries pour trop de temps sans les adéquates mesures de couverture et de protections des plâtres et des mosaïques qui ont été gravement endommagés. Il y a des mauvaises herbes et de la saleté partout et les passerelles qui ont été construites pour visiter la zone vont déchoir et sont fabriquées avec un matériel qui endommage les restes antiques.

Cela interdit aux pèlerins et aux visiteurs de jouir pleinement du lieu et d’imaginer et de revivre celle nuit-là dans laquelle l’Ange a apporté la première annonce du Salut. Donc, le projet veut requalifier la zone avec la participation et la formation de la population locale.

 

Les activités que nous soutenons

  • Assainissement et interventions de restaurations dans la zone archéologique et la poursuite des fouilles
  • Documentation, nettoyage et rénovation des mosaïques et des plâtres
  • Construction de nouvelles passerelles avec un matériel moins invasif et moins nocif pour les restes revenus
  • Formation des jeunes des zones voisines et participation dans les activités de fouille et restauration
  • Visites spéciaux pour les écoles avec le but d’éduquer à la conscience du patrimoine et à la valoir de la conservation

Votre soutien nous aidera à rendre accessible le lieu de l’annonce de la naissance du Bébé Jésus et à revivre l’émotion des bergers, choisis pour donner une annonce si grande.

Recommandez facebook twitter google pinterest Imprimer Envoyer