Le personnage du mois : Hani, jeune directeur du chœur de la Custodie

email whatsapp telegram facebook twitter

Hani Kreitem, 31 ans, est originaire de Bet Hanina, dans la banlieue de Jérusalem. Depuis 2007, il est professeur de musique au Magnificat, l’institut de musique de la Custodie de Terre Sainte. Depuis cette année, il est aussi directeur du Chœur de la Custodie. Nous lui avons demandé de nous parler un peu de lui et de la messe de la veille de Noël à Bethléem, où chantera le Chœur.

Hani, comment se déroule ta journée type ?

Impossible de parler d’une “journée type”, je fais un peu de tout ! J’enseigne la théorie de la musique, le solfège et le piano au Magnificat ; la musique au Terra Sancta School ; je dirige plusieurs chœurs, parmi lesquels le “Jasmine” de l’Institut Magnificat… mais je suis aussi étudiant ! En mai, je serai diplômé du master en Chant et Direction de chœur à la Hebrew University.

Cela signifie pour toi que tu travailleras pour la Custodie de Terre Sainte ?

Moi je me sens chez moi au Magnificat – et dans le monde des frères franciscains. Je suis venu en 1997 pour étudier le piano et je suis tout de suite tombé amoureux de cet endroit.

Père Armando, fondateur de l’institut, et Hania, directrice à l’époque, nous faisaient vraiment sentir comme si nous faisions partie de la même famille. Après avoir obtenu mon diplôme, je suis allé me spécialiser à l’étranger, puis à l’académie de musique de la Hebrew University ; mais le Magnificat a toujours été ma référence musicale. Et maintenant, je suis un enseignant de cet institut…

Et le chœur de la Custodie ?

Reste mon favori. Mon histoire personnelle est liée à ce chœur : début 1999, quand j’étais encore un garçon, avec une voix blanche. Depuis lors, je n’ai jamais raté une seule répétition. Je crois que la première fois que j’ai chanté avec le chœur pour un événement officiel, cela a été pour la messe de Noël. Cette année, quinze ans plus tard, je participerai à la même messe, mais en tant que directeur !

Peux-tu nous en dire plus sur cet événement ?

Nous travaillons dur pour nous préparer. La participation du chœur de la Custodie à la messe de la Veille de Noël à Bethléem loue une tradition séculaire, apparue avec la présence des franciscains en Terre Sainte. Aucun autre chœur n’a le droit d’y chanter. Et c’est vraiment un privilège de chanter dans le lieu où est né Jésus, surtout en considérant le public international qui nous écoutera !

Que veux-tu dire à ceux qui vous soutiennent ?

N’arrêtez pas de soutenir la Custodie. Le Magnificat a été fondé à un moment auquel faire de la musique ici était absolument impensable. Personne ne faisait de la musique. Je me souviens avoir rencontré des gens qui ne comprenaient pas : “Cela n’a pas de sens de suivre un cours de musique”, me disaient-ils ! Aujourd’hui, les choses ont bien changé.

Grâce à la foi de nombreuses personnes, nous avons pu grandir et les gens ont commencé à comprendre que la musique est une grande opportunité. Nous sommes affiliés au Conservatoire de Vicence, nous organisons des concerts internationaux. Et cette année, la télévision nationale  allemande, la ZDF, transmettra notre concert la veille de Noël. C’est la réalisation d’un rêve pour de nombreux enfants de la région.

J’ai grandi sur cette terre et je suis encore ici pour donner ma contribution. Beaucoup de gens la quittent pour partir à l’étranger, à la recherche d’une opportunité. N’arrêtez pas de soutenir les étudiants en musique de la Terre Sainte !

Pour en savoir plus sur le projet “Magnificat, Musique dans la Ville Sainte”, cliquez ici.