Le point sur la Syrie : l’association pro Terra Sancta est elle aussi à Rome pour la rencontre organisée par “Cor Unum”

email whatsapp telegram facebook twitter

Le vendredi 30 mai, le Conseil pontifical “Cor Unum” a organisé une rencontre de coordination entre les organismes caritatifs catholiques qui œuvrent dans le contexte de la crise syrienne. 

La guerre en Syrie a été au cœur de la première journée du voyage du Pape François en Terre sainte. A Béthanie, le samedi 24 mai, il a rencontré quelques réfugiés provenant de la Syrie, attirant l’attention sur ce conflit qui a causé la mort de plus de 150 000 personnes en trois ans, parmi lesquelles beaucoup d’enfants.

Un sommet s’est donc tenu le vendredi 30 mai au Vatican pour coordiner le travail des agences s’occupant des aides humanitaires dans ce pays désormais complètement détruit. 25 organismes catholiques actifs en Syrie et dans les pays limitrophes ont été invités, des organismes qui travaillent dans le contexte de la crise pour trouver de nouvelles formes de coordination entre eux et avec le Saint Siège.

Le but de la réunion  était de faire un bilan de ce qui a été fait jusqu’à présent et de mettre en évidence les points critiques et les priorités pour le futur, mais aussi de créer une plus grande synergie entre les différentes entités.

Tommaso Saltini, Directeur de l’association pro Terra Sancta (l’ONG de la Custodie de Terre Sainte), y a également participé. Depuis le début de la guerre, l’association pro Terra Sancta a aidé les franciscains à soutenir les couvents et les paroisses qui font le nécessaire pour subvenir aux besoins primaires (nourriture, vêtements et médicaments) de nombreuses familles. 4 centres d’accueil ont été créés (Knayen, Yacoubieh, Jser – El Chougour et Jdeideh), qui abritent près de 200 personnes et pourvoient aux exigences de 4000 autres personnes chaque jour. Chaque mois, près de 50 familles sont aidées dans la recherche d’une nouvelle maison.

Les franciscains de la Custodie de Terre Sainte étaient actifs en ces lieux avant que le conflit ne commence et c’est justement pour cela qu’ils arrivent à agir et à donner toute l’assistance nécessaire.

L’association Pro Terra Sancta a déjà récolté beaucoup de fonds en ces deux ans et demi de conflit, grâce à la générosité de toutes ces personnes qui ont fait des dons, même petits, mais nombreux et importants. Ces fonds sont apportés physiquement en Syrie, ce qui garantit leur emploi de façon correcte. Certaines offres sont même arrivées de Chine et de Singapour. Cela ne suffit malheureusement pas. Le besoin est énorme et beaucoup de gens survivent seulement grâce à l’aide provenant de l’extérieur.  

Pour en savoir plus sur ce qui a été fait ces dernières années par l’association pro Terra Sancta en Syrie et sur ce que vous pouvez faire pour aider, cliquez ici.