Les activités d’étude et de valorisation du patrimoine archéologique de la custodie se poursuivent en vue du nouveau Terra Sancta Museum

email whatsapp telegram facebook twitter

Un projet scientifique d’une grande valeur culturelle, qui prévoit le recensement, le catalogage informatique et la reproduction numérique des biens archéologiques de la Custodie de Terre Sainte, est en cours de réalisation au Musée archéologique du Studium Biblicum Franciscanum de Jérusalem.

Ce projet s’intitule “Sauvegarde, étude et valorisation d’un patrimoine de musée” et vise la documentation, la conservation et la valorisation de façon adéquate du patrimoine archéologique inestimable de la Custodie de Terre Sainte. Il est coordiné par l’ATS pro Terra Sancta, en collaboration étroite avec l’Université de Molise en la personne de Fulvia Ciliberto, professeur d’archéologie et d’histoire des arts grec et romain.

Le catalogage informatisé de tout le matériel exposé au public dans le Musée archeologique du Studium Biblicum Franciscanum se termine ces mois-ci en vue de la restructuration globale de l’installation rénovée du musée, à l’intérieur du nouveau Terra Sancta Museum. Les activités sont soutenues par le Ministère italien des Affaires étrangères, et même le Ministre des Biens culturels, Massimo Bray, sur place à Jérusalem depuis peu, est informé sur le développement du projet.

Dans le cadre de ce même projet et en collaboration avec le Mosaic Centre de Jéricho, le restaurateur italien Alessandro Lugari et ses mosaïstes palestiniens du Mosaic Centre ont procédé à la restauration de quelques fragments de mosaïque, eux aussi exposés au Musée archéologique du Studium Biblicum Franciscanum. Toutes ces activités de restauration, de catalogage et de reproduction numérique se déroulent sous la supervision attentive de Père Eugenio Alliata, directeur du musée, et avec l’assistance de l’archéologue Osama Hamdan.