Avril 2014

Marta et Claudia, trois mois au service des œuvres de charité à Bethléem

Voici les paroles de Marta et Claudia, deux jeunes Italiennes en fin de leur service de volontariat parmi les enfants, les jeunes, les personnes âgées et les personnes handicapées de Bethléem.

Après avoir obtenu le diplôme de Maîtrise en psychologie communautaire, le désir nous est venu d’entreprendre une expérience de volontariat dans l’espérance de pouvoir donner aux autres ce que nous sommes et ce que nous pouvons donner, et d’en recevoir tout autant. Pour cela, nous avons commencé à rechercher différentes associations possibles, ce qui nous a fait connaître l’ATS pro Terra Sancta.

Grâce à cette association, qui protège et qui s’occupe des communautés en Terre Sainte et dans tout le Moyen-Orient, nous sommes donc parties pour Bethléem fin janvier, fin prêtes et curieuses, mais aussi un peu anxieuses à l’idée de ce que nous allions voir et vivre.

Lors de notre volontariat, nous avons passé nos journées à l’asile de la Societé Antonienne de Bethléem, à l’école Terra Sancta College, parfois au centre diurne pour les personnes âgées dans la Societé où nous logions, et enfin, dans la maison d’accueil pour enfants handicapés Hogar Niño Dios.

En ces lieux, nous avons accueilli et fait la connaissance de nombreuses personnes fantastiques et avec un cœur d’une grandeur infinie… difficile, sinon impossible, à quantifier.

En ce qui concerne l’asile, nous nous sommes portées volontaires pour mettre en place un projet d’activités ludiques et récréatives sur le thème des couleurs. Après des débuts un peu rébarbatifs, nous avons réussi à établir quelques périodes organisées dans la journée, qui font à présent partie de la routine des enfants et même des maîtresses.

La programmation d’activités éducatives pour les enfants de cet âge, moins de trois ans, est habituellement sous-évaluée et non prévue avant l’âge de l’école primaire. Ayant suivi le cours de psychologie évolutive dans notre parcours universitaire triennal et ayant de l’expérience dans les camps d’été avec les enfants, nous avons cherché à offrir le plus possible de notre bagage de connaissances.

Les enfants sont brillants et ont une grande capacité d’apprentissage : voilà ce sur quoi nous avons misé ! Et nous n’oublierons pas leurs regards satisfaits à la fin des différentes petites tâches.

En ce qui concerne notre travail à l’école Terra Sancta, qui compte les classes du primaire jusqu’au lycée, nous sommes restées aux côtés des enseignants de la langue italienne pendant leurs leçons. Nous nous sommes plus particulièrement concentrées sur le travail des élèves les plus âgés, avec lesquels nous pouvions tenir une conversation. La connaissance de l’italien peut représenter pour les jeunes Palestiniens une opportunité dans leurs études, leur travail et leur vie futurs.

Les heures passées au centre de jour avec les personnes âgées nous ont fait comprendre à quel point elles avaient envie de vivre, de faire des activités et de faire la causette. Même avec leurs problèmes physiques et psychologiques, la joie d’être en compagnie de quelqu’un ne s’est pas éteinte. La structure est déjà bien en place, mais il ne faut pas oublier l’engagement de la part des volontaires afin d’amener de nouvelles inspirations pour la réalisation de nouvelles activités.

Enfin, nous avons réussi avec plaisir à ménager quelques après-midi pour donner notre contribution au Hogar Niño Dios, une maison d’accueil pour enfants et adultes avec un handicap physique ou mental. Dans cette maison, qui abrite environ 20 personnes, l’assistance procure les soins et l’amour que l’on peut trouver au cœur de chaque famille, car quand on y passe du temps, on a l’impression d’être dans une ambiance familiale.

Aucune de ces structures ne manque de personnes résolues et pleines de bonne volonté, qui savent mettre en jeu et au service des personnes les plus dans le besoin leurs propres qualités, car chacun d’entre nous a toujours quelque chose à donner.

Tout au long de notre parcours, des liens d’affection, de respect et de gratitude se sont tissés et consolidés. Nous les porterons pour toujours avec nous, ils sont la récompense la plus importante. Nous n’oublierons jamais cette expérience et cette terre.

Recommandez facebook twitter google pinterest Imprimer Envoyer
sur le même sujet

L’éducation à Bethléem: histoire de Jameela et Reem (Mai 2018)

Les mains et le cœur de Mattia : un jeune kinésithérapeute pour les personnes âgées et les enfants de Bethléem (Mars 2018)

Nouvelle adresse technologique du Terra Sancta School de Bethleem : un pari à l’avant-garde (Mars 2018)

Noël à côté des enfants malades de Bethléem (Décembre 2017)

« Accueillir chaque hôte comme s’il s’agissait de Jésus » : Dal al-Majus ouvre à Bethléem (Avril 2017)

En classe avec l’Institut Arabe de Bethléem: “Il ne suffit pas de se connaître et de s’intéresser, mais il faut aussi valoriser l’autre” (Février 2017)

Rencontre, bonne cuisine et la baute des petites choses: ainsi, les femmes de Bethleem recommencent (Février 2017)

Le projet « soif d’eau » à Bethléem pour contrer la crise de l’eau (Novembre 2016)

Le Mosaic Training Course de Bethléem (Juillet 2016)

Nous produisons des talents : le projet “Bethlehem Flour” pour les femmes de Bethléem (Juillet 2016)

Jamila, une femme âgée de Bethléem sans assistance (Janvier 2016)

Visite du Custode aux communautés de Bethléem (Janvier 2016)

Association pro Terra Sancta – Nos meilleurs voeux pour un Noël Saint (Décembre 2015)

A Noël, offrez à Hania des tuteurs pour les jambes (Décembre 2015)

Bethléem : le cadeau “chaleureux” du Pilgrims Residence Hotel (Novembre 2015)

Rencontrons la famille de Mariam, une petite fille de Bethléem (Novembre 2015)

La rencontre avec les jeunes du soutien scolaire de Bethléem (Novembre 2015)

Les frères de la Ligurie soutiennent deux importantes actions sociales et caritatives de Bethléem (Octobre 2015)

Les personnes âgées, les pauvres, et toute la communauté de Bethléem pleurent la mort de Sœur Immacolata (Août 2015)

L’année scolaire se termine: une grande fête pour les diplômés du Terra Sancta College de Bethléem (Juin 2015)