Mars 2018
Terra Sancta school Betlemme

Nouvelle adresse technologique du Terra Sancta School de Bethleem : un pari à l’avant-garde

Dans le passé, Daniel, un garçon de 18 ans de Bethleem, a eu des problèmes à l’école : il ne voulait plus étudier. Mais lorsqu’il a su que dans son école un parcours d’adresse technologique aurait été ouvert, il s’est immédiatement inscrit. Daniel est un des douze écoles qui depuis six mois fréquentent la nouvelle adresse technologique de l’école de Terre Sainte de Bethleem.

« Dans les derniers trois mois, – Fr. Marwan, directeur de l’école, explique – en suivant les requêtes du marché du travail, nous avons pensé de faire partir deux nouvelles branches d’étude ensemble à ceux humanistique et scientifique. Ainsi nous avons ouvert une adresse hôtelière qui, surtout ici à Bethleem, peut apporter beaucoup de travail grâce aux pèlerinages. Ensuite, puisque la technologie est la science d’aujourd’hui, nous avons institué aussi la branche technologique afin d’être une école à l’avant-garde ».

« L’école de Terre Sainte est ouverte à tout le monde – le directeur explique – mais la précédence va aux pauvres, aux orphelins et aux garçons avec des graves problèmes familières (violence, alcoolisme), afin que notre mission puisse être au service des personnes nécessiteuses de la société. Puisqu’il n’y a aucune assurance sociale, si l’église ne pense pas à celles personnes, qui le fera ? ».Terra Sancta School Betlemme

L’institution franciscaine, le fleuron de Bethleem, bien qu’il ait 1170 étudiants, garantit un niveau de formation exceptionnelle, ensemble à une attention pour chaque étudiant soit d’un point de vue pédagogique, soit éducatif et familière. Grâce au projet de soutien à distance, les donations couvrent les coûts des étudiants et réduisent le frais scolaire. En outre, l’attention est adressée surtout aux très peu étudiants chrétiens. Un succès garanti, considéré que dans les écoles franciscaines s’ajoutent des cours de langue anglaise et d’arabe, et le certifié qui en résulte vaut à niveau national et international. Cela permet, à travers les accords avec les universités les plus importants de la Palestine, de s’insérer dans un nouveau parcours de formation.

Ainsi, grâce à l’aide d’ATS pro Terra Sancta et la Fondation Mediolanum ONLUS, l’équipement cher pour le laboratoire technologique (computer, components électroniques, robots) a été financé, et il peut accueillir jusqu’à 20 places.

« Ici – le Prof. Sabella explique – dans les deux modules d’électronique et de computer, les garçons, chacun dans sa position, apprennent à composer et à démonter, à réparer les components des appareils, à créer des applications, à connecter un software à un hardware. La chose la plus belle c’est que tous ces appareils dans la classe (PC, cabine électrique, etc…) ont été montés par les garçons, seulement grâce à leur passion ».

Engager les étudiants de l’école au monde de travail et soutenir les jeunes de Bethleem avec l’éducation professionnelle n’est pas seulement un bénéfice pour la nouvelle génération, mais cela peut être une renaissance pour toute la communauté de Bethleem. Un projet gagnant qu’il faut soutenir.

Découvre les activités en cours à Bethleem !

Recommandez facebook twitter google pinterest Imprimer Envoyer
sur le même sujet

L’éducation à Bethléem: histoire de Jameela et Reem (Mai 2018)

Les mains et le cœur de Mattia : un jeune kinésithérapeute pour les personnes âgées et les enfants de Bethléem (Mars 2018)

Noël à Bethléem: les visages d’une crèche vivante (Décembre 2017)

Noël à côté des enfants malades de Bethléem (Décembre 2017)

Aux Champ des Bergers avec José Maria. Afin d’être « un peu plus bergers et un peu plus anges » (Décembre 2017)

En classe avec l’Institut Arabe de Bethléem: “Il ne suffit pas de se connaître et de s’intéresser, mais il faut aussi valoriser l’autre” (Février 2017)

Avec la Conférence Episcopale Italienne dans les écoles : réduisons la violence sur les bancs de Bethléem ! (Novembre 2016)

Le soutien aux pierres vivantes de Bethléem continue grâce à la Fondation François d’Assise (Octobre 2016)

Nous produisons des talents : le projet “Bethlehem Flour” pour les femmes de Bethléem (Juillet 2016)

Jordanie : la vie difficile des réfugiés syriens et irakiens (Janvier 2016)

Association pro Terra Sancta – Nos meilleurs voeux pour un Noël Saint (Décembre 2015)

Rencontrons la famille de Mariam, une petite fille de Bethléem (Novembre 2015)

“Vous me trouverez dans le son” : cours de formation pour musicothérapeutes à Bethléem (Juillet 2015)

Camp d’été à Bethléem, l’enthousiasme des plus petits (Juillet 2015)

L’année scolaire se termine: une grande fête pour les diplômés du Terra Sancta College de Bethléem (Juin 2015)

La liste de mariage ? Un don spécial pour Bethléem (Juin 2015)

Le personnage du mois : Naila, assistante sociale à Bethléem (Juin 2015)

A Bethléem une journée avec les personnes âgées du centre diurne de la Société Antonienne (Mai 2015)

Classes renouvées et plus sûres: la surprise pour les petits élèves de la crèche de Sainte Caterine à Bethléem (Avril 2015)

Le problème de l’eau, une aide concrète à Bethléem : de nouvelles citernes (Février 2015)