Passerelles pour la Paix: fin de l’inventaire du fond XVIIème siècle

Il y a peu, l’inventaire des livres du XVIIème siècle conservés dans la Bibliothèque générale de la Custodie de la Terre Sainte se terminait. Il s’agit d’une nouvelle étape dans la connaissance et la promotion du patrimoine culturel des franciscains en Terre Sainte. Ainsi, le projet « Passerelles pour la Paix », promut par le CRELEB de l’Université Catholique du Sacré Cœur avec le soutien de l’association Pro Terra Sancta, se poursuit avec passion et enthousiasme.

Ce fond est composé d’environ 2000 livres, dont les descriptions, effectuées selon des critères académiques élevés, sont désormais entièrement disponibles en ligne dans la Bibliothèque générale de la Custodie de la Terre Sainte. La collecte a été enrichissante et de grand intérêt.

De grands volumes allant des œuvres des Pères de l’Eglise, aux principaux essais théologico-moraux de l’époque, à la présence prépondérante de manuscrits antiques dont une série d’œuvres orientales s’en inspirent dans autant de textes arabes que latins (avec une bible polyglotte de neuf langues) et bien plus encore ! Il y a d’ailleurs davantage de dictionnaires, manuels de langues et bibliographies dédiés aux langues et aux cultures sémitiques.

Un patrimoine extraordinaire témoignant du désir de la fratrie des franciscains d’appréhender la diversité culturelle de la Terre Sainte et plus largement celle du Moyen-Orient. Ce désir constant, entre autres, chez de nombreux confrères leur donne la possibilité, en étudiant cette riche collection, de développer ce dialogue historique et d’en entreprendre un autre.

Ainsi, le projet Livres, Ponts de Paix pour Jérusalem poursuit sa mission : la valorisation des collections littéraires franciscaines et la construction d’espaces de dialogue entre les peuples, les cultures et les religions en essayant de mettre en pratique les paroles de la Custodie de la Terre Sainte : « Tout ce qui relève de la diffusion et de la promotion de la culture aide à bâtir la paix. » rappelle p. François Patton.

Il y a encore beaucoup de projets au programme allant du classement et la valorisation de précieux manuscrits latins à l’importante activité de la Custodie de la Terre Sainte à travers les siècles. À ceux-là s’ajoutent des expositions (accessibles en ligne et en bibliothèque), notamment celle présentant des manuscrits antiques au cours de laquelle se tiendra aussi un débat sur l’étude de l’identité culturelle et religieuse prévue en novembre 2016.

Vous aussi, soutenez notre projet!

 

Traduction vers le français fournie par Mondo Agit dans le cadre du projet de PerMondo (traduction gratuite pour les ONG et les associations à but non lucratif). Traductrice: Antonia Cordignano ; Réviseuse : Pauline Richer