icon-campaign

Palestine/Bethléem – Dar Al-Majus Community home

Israël et Palestine

CONCOURS ET OBJECTIF

L’Association pro Terra Sancta souhaite contribuer à l’amélioration des conditions de vie économiques et culturelles de la population palestinienne. Le projet vise à récupérer et à mettre en valeur un bâtiment abandonné et dégradé dans l’ancienne ville de Bethléem, à quelques pas de l’Église de la Nativité, afin de démarrer le centre Dar Al-Majus Community Home. Cette réalité a le but d’améliorer les services de protection des jeunes et des femmes dans un contexte tel que celui du Gouvernorat de Bethléem où un conflit permanent et une liberté de circulation limitée génèrent une situation économique précaire et un climat de tension sociale. Cela conduit à une augmentation du taux de chômage et à un tiers de la population souffrant d’un malaise psychosocial. En particulier, les jeunes et les femmes sont les plus vulnérables, car ils ne bénéficient que rarement d’un accès équitable aux opportunités d’emploi. Ils restent donc en marge de la société et sans perspective réelle pour l’avenir. Pour répondre à ce problème, Dar Al-Majus est né comme un espace de rencontre et de soutien concret. Le projet vise à créer un lieu où chaque personne sera accueillie et suivie de près au sein du centre, divisée en trois zones de soutien:

  • Zone d’écoute et de soutien où des travailleurs sociaux experts offrent des services d’écoute, un soutien psychologique et une orientation aux jeunes.
  • Zone de formation professionnelle et d’assistance au travail offrant des conseils et un soutien au travail, ainsi qu’un espace de coworking pour les jeunes qui souhaitent créer une nouvelle entreprise.
  • Zone de centre culturel où les activités culturelles sont promues dans le but d’éveiller la créativité des plus jeunes et de les sensibiliser à leur patrimoine historique et culturel.

Le centre veut donc être un point de nouveauté au sein de la société, victime d’un long conflit toujours en cours, proposant un centre ouvert à l’ensemble de la communauté locale sans distinction de religion, d’ethnie, de sexe et d’âge. 

ACTIVITÉS

  • Restructuration et construction du centre
  • Écoute, orientation et soutien psychologique pour les jeunes
  • Cours de formation pour artisans et musicothérapie pour opérateurs et assistants Sociaux
  • Enseigner des langues étrangères
  • Activités culturelles et itinéraires formatifs historico-artistiques avec la beauté au centre
  • Orientation et accompagnement au travail et soutien aux jeunes qui ont de petites activités dans le domaine des services et du développement de l’innovation

BÉNÉFICIAIRES

Personnes impliquées dans la rénovation du centre
Jeunes en difficulté d’études et de recherche d’emploi
Jeunes et femmes qui utilisent l’espace de coworking et les services de développement commercial
Éducateurs, travailleurs sociaux, artisans qui participent à des cours de formation
Garçons impliqués dans des activités culturelles

Dar Majus Community home

Un ragazzo giovane e volenteroso costretto a vendere lattine di Coca Cola e Seven Up. Questo era Ayman Nafee, prima di entrare a far parte della grande famiglia Mosaic Centre Jericho, la ONG palestinese con cui Associazione pro Terra Sancta collabora da anni in questo progetto. Oggi Ayman è l’archeologo responsabile del sito di Betania, il luogo della resurrezione di Lazzaro. Dalla stretta collaborazione con lo staff di ATS pro Terra Sancta, “che mi segue passo passo su tutto”, e altri professori e archeologi dell’università Al-Quds tra cui Osama Hamdam, “ho imparato un metodo di catalogazione fondamentale, – spiega – un’opportunità che davvero in pochi hanno qui, soprattutto alla mia età”. Oltre agli scavi, ora ha anche il ruolo di osservatore e valutatore dei progetti  e di altre attività in corso a Betania. “Abbiamo alcuni corsi per guide turistiche e altre piccole iniziative legate al sito. Io ho la responsabilità di valutarne l’andamento”. Ayman si interrompe e si mette a scarabocchiare sul taccuino. Sta pensando. Pensa a quanto è fortunato. E sull’incontro con ATS pro Terra Sancta dice: “Davvero mi sembra di essere in una grande famiglia, di essere sempre accompagnato”.

L’histoire de Vincenzo Bellomo, responsable des projets de l’Association pro Terra Sancta à Bethléem, l’un des principaux promoteurs du projet.

Vincenzo qu’est-ce que c’est le Dar Majus Community Home?

Pour moi personnellement, c’est avant tout un rêve devenu réalité et un engagement de 13 ans à Bethléem. Un cadeau inattendu pour sa beauté et sa grandeur que la Providence a voulu offrir à la communauté de Bethléem, tellement éprouvée par les tensions. Depuis des années, nous avons essayé de créer un lieu qui pourrait répondre aux besoins de la communauté, où rassembler les nombreuses activités, encourager le dialogue entre ceux qui sont restés et qui en même temps pourrait montrer à ceux qui le visitent (pèlerins en particulier), le vrai visage de cette ville.

Dar Al Majus en arabe signifie « Maison des Mages« , car, par les mages – les premiers à avoir fait un voyage pour venir ici à la rencontre du Salut – nous voulons nous inspirer. Tout d’abord, nous voulons récupérer la beauté de voyager, le voyage ensemble vers l’espoir, mais aussi la beauté du voyage de ceux qui viennent ici. Ensuite, il y a le concept de don, le don de soi, le partage et l’annonce de la beauté du fait chrétien qui s’est passé ici, a pris forme humaine. Et puis, il y a un discours d’accueillance, comme les Mages ont accueilli Jésus, nous voulons faire le même dans ce lieu, accueillir chacun comme Jésus en personne: Dar Al Majus est une maison ouverte à tous, où diverses opportunités au niveau éducatif seront également offertes.

Au rez-de-chaussée, il y aura un espace dédié à l’histoire et à la culture de Bethléem. Ce sera une partie dédiée aux initiatives culturelles et de rencontre, dans le but de raconter l’histoire de la Nativité, mais aussi de la coexistence et de la beauté de l’annonce chrétien gardée par les communautés vivantes. Un espace où il sera montré comment l’histoire du Salut s’incarne dans certaines activités des hommes au travail. Ici, nous voulons donc raconter et expérimenter l’incarnation en action. Il sera ouvert à tous et permettra aux pèlerins visitant la Basilique de la Nativité d’entrer encore plus dans cette réalité. Au même temps, les habitants de Bethléem pourront acquérir plus de conscience de leur histoire et se rendre compte de l’énorme patrimoine dont ils sont les gardiens. Nous espérons que cette prise de conscience pourra aider ceux qui sont restés à retrouver solidité et confiance en l’avenir. Tandis qu’au premier étage, il y aura divers espaces dédiés en particulier aux jeunes, aux femmes et aux personnes défavorisées. Il y aura des espaces de travail en commun, des conseils d’orientation au travail, mais aussi des espaces d’écoute et de soutien psychologique, des espaces de formation et de nombreuses autres activités culturelles. Beaucoup restera aux initiatives des jeunes, car pour le moment, ils sont pour la plupart perdus et confus, sans aspirations et avec un grand sentiment de frustration. Évidemment, pour arriver au premier étage, il faut traverser la zone dont je parlais plus tôt, celle qui raconte l’Histoire du Salut incarnée aujourd’hui et qui est pour moi très significatif, car c’est le cœur de toutes les activités, ainsi que le point de rencontre.

SOSTIENI IL PROGETTO IN Israël et Palestine

Insieme possiamo ricostruire il futuro