Quatre nouveaux appartements terminés pour la communauté arabe-chrétienne de Jérusalem : les pierres vivantes de la mémoire.

email whatsapp telegram facebook twitter

Depuis le début de l’année, le bureau technique de la Custodie de Terre Sainte a travaillé sans relâche pour ouvrir de nouveaux chantiers mais aussi pour mener à terme des projets compliqués et de grande envergure comme le complexe de Théodore. Initié en juillet 2011, le projet a demandé une attention particulière dans la réalisation des interventions d’excavations et de renforcement structurel. Un effort considérable sur le plan opératif a permis d’acquérir de nouvelles compétences dans l’exécution des travaux et dans la formulation de nouvelles solutions en cours d’ouvrages. Deux appartements auparavant complètement dégradés et privés du confort essentiel sont aujourd’hui prêts à recevoir deux familles et deux autres unités, autrefois inexistantes, seront bientôt disponibles.

Ces résultats n’auraient pas été possibles, sans l’équipe d’ouvriers locaux qui, à partir de fin 2010, continue à travailler à temps plein, sous la direction du bureau technique. Forte d’une main œuvre interne, la Custodie de Terre Sainte offre une opportunité de travail à la population arabe locale et est en mesure de répondre avec plus d’efficacité aux nombreuses demandes d’aide de la part des chrétiens.

Un des appartements dans la maison de Théodore, où les travaux sont encore en cours, sera destiné à une famille qui vit en ce moment dans une location et se trouve dans de graves difficultés pour faire face aux dépenses du logement et pour élever leurs trois enfants.

De même, dans le hosh Dar el Kabire, un appartement abandonnée et nécessitant des interventions d’urgence a été remis à neuf depuis peu. Grâce au contact étroit qui existe entre la Custodie de Terre Sainte et l’équipe de planification, il a été possible de réaliser une restructuration selon les exigences de la famille. Grâce à l’insertion d’une mezzanine et d’une nouvelle disposition interne, l’appartement a été entièrement rénové pour agrandir les espaces exigus auparavant disponibles. En effet, l’objectif récurrent de chaque intervention est de profiter au maximum de l’espace disponible pour mettre à disposition le plus grand nombre de logements et offrir en même temps les conditions d’hygiène et de salubrité adéquats. La restructuration de ces habitations a été aussi l’occasion d’une restauration globale de la cour intérieure, élément traditionnel de l’architecture locale et pivot de la vie quotidienne de chaque famille.

Tout proche, le complexe Atallah a fait également l’objet d’une intervention concernant la requalification des extérieurs. Ici, la restauration de la couverture et de la façade était particulièrement urgente, à cause des endommagements du système d’écoulement des eaux. Pour résoudre les graves problèmes créés par les infiltrations, l’intervention s’est étendue aussi à l’intérieur de façon à restituer à la famille un environnement salubre et plus confortable.

Au cours des prochains mois, grâce aux chantiers déjà en activités, s’ouvriront de nouvelles possibilités de logements pour d’autres jeunes familles chrétiennes. Soutenir le projet « Jérusalem, Pierres de la Mémoire » porté par l’Association pro terra Sancta est la seule façon d’aider la communauté locale à rester dans les lieux dans lesquels a vécu Jésus, mais surtout pour faire en sorte qu’elle continue à être un témoin vivant des premiers chrétiens. Pour cela, l’aide de tous est indispensable.