Mai 2019
guerra idlib

Témoignage d’Idlib, Syrie: “Ils bombardent depuis des jours, mais nous restons”

“Les bombes tombent depuis des jours à quelques kilomètres d’ici, tout va bien, mais la situation s’aggrave de jour en jour. La vallée de l’Oronte est presque déserte, des milliers de personnes fuient le bombardement et beaucoup viennent chaque jour pour demander nous pour la nourriture et l’eau, ils dorment sous les oliviers et dans les champs de la région, en plein air, avec rien! ” C’est ce que le p. Hanna Jallouf nous a écrit. Il est l’un des deux derniers religieux à Knaye, dans la province d’Idlib, où l’armée du gouvernement syrien a bombardé le dernier bastion djihadiste de Jabhat Al-Nusra, dans le nord de la Syrie, pendant des jours.

Selon le p. Hanna c’est la confrontation, la dernière bataille d’une région opprimée depuis plus de huit ans d’abus et de violence. Cette action risque cependant de dégénérer en massacre et provoque déjà une nouvelle urgence: plus de 180 000 personnes fuient la région, selon des sources onusiennes.

“Nous vivons sur une lame de couteau – répète Fra Hanna – tout est en pénurie et ce que l’on trouve est trop cher”. C’est pourquoi, avec le frère Hanna et le père Louay, l’association pro Terra Sancta poursuit ses efforts en vue de venir en aide aux familles de Knaye et du village voisin de Yacoubieh, des communautés qui vivent depuis huit ans sous l’oppression djihadiste et font face à une nouvelle preuve.

Soutenir leur présence là-bas est fondamental, car “rester – dit le franciscain – est notre mission”. Et il conclut: “Chacun de nous a une tâche à accomplir dans la vie, une mission à poursuivre jusqu’à la fin, ce qui est la nôtre depuis le temps de saint Paul: celle de rester ici pour apporter l’espoir du Seigneur à tous. Et ceux qui sont restés avec nous restait à dire au monde entier que ceux qui font confiance au Seigneur peuvent tout affronter, sans fuir. C’est notre témoignage ».

Recommandez facebook twitter google pinterest Imprimer Envoyer