Un mois dans la Vieille Ville de Jérusalem pour aider les familles chrétiennes : “une expérience unique”

email whatsapp telegram facebook twitter

José Carlos est un jeune ingénieur d’Albacete (Espagne) qui a choisi de consacrer ses vacances au volontariat en Terre Sainte. Pendant un peu plus d’un mois, il a travaillé pour le Bureau technique de la Custodie de Terre Sainte dans le cadre du projet “Jérusalem, pierres de la mémoire”, et voici ses paroles à la fin de son service :

Les semaines passées ont été une expérience unique. Je souhaite que tous puissent faire une expérience similaire, pour pouvoir ensuite raconter ce que l’on voit et vit en Terre Sainte, la terre mère de ce que nous sommes. Il ne m’aurait pas été possible de venir sans l’opportunité donnée par l’ATS pro Terra Sancta, me faisant participer aux travaux de préparation d’une des phases du projet “Jérusalem, pierres de la mémoire”.

Le travail sur le chantier m’a permis de faire la connaissance de différentes familles habitant la Vieille Ville de Jérusalem : leur mode de vie, et par-dessus tout, leur grande hospitalité. C’est plaisant et on apprend beaucoup de ceux qui n’ont pas besoin de grand-chose pour vivre, et qui offrent aux autres tout ce qu’ils ont.

En faisant mon travail, qui consistait à mesurer et à dessiner les plans des maisons pour préparer les futurs travaux de restauration, je me suis rendu compte que beaucoup de ces maisons sont vraiment très petites et nécessitent des interventions urgentes pour éviter les infiltrations d’eau, l’humidité…

Je pense que ce projet est très important, non seulement pour la conservation des habitations en soi, mais aussi pour préserver la présence des familles qui y vivent, qui font partie des fondations de la Ville Sainte.

*

Regardez d’autres images et lisez d’autres histoires à propos de ce projet sur le site suivant www.jerusalemstonesofmemory.org