Avril 2019

UN NOM ET UN AVENIR

Un projet afin de soutenir les enfants abandonnés à Alep

Le projet que nous souhaitons présenter a été conçu dans le but de prendre en charge des enfants orphelins, abandonnés par leurs familles et par tous ceux qui sont nés de femmes à la suite de viols et de violences.

C’est une partie de la société à laquelle personne ne veut s’intéresser, un problème souvent caché pour ne pas créer de scandale. Les enfants et leurs mères ne reçoivent aucune assistance de la part de l’État (ils sont plutôt perçus avec hostilité parce qu’ils sont considérés comme des enfants du péché et ils ne sont pas inscrits au registre) et ils vivent souvent dans des conditions terribles. Ils sont marginalisés par tout le monde et ils ont besoin de tout: de la nourriture, de l’eau, mais aussi d’une réhabilitation psychologique et sociale.

Le projet était vivement souhaité par le vicaire apostolique d’Alep mons. George Abou Khazen, frère Firas Lutfi et le Mufti d’Alep, Mahmoud Akam, le premier à avoir pris conscience de cette grave urgence sociale. L’objectif principal est de soutenir les enfants et leurs mères dans la société en répondant à leurs besoins les plus urgents, afin de garantir un avenir durable.

Cela signifie :

  • Assurer à leurs besoins essentiels de nourriture, de vêtements et d’autres nécessités de base;
  • Travailler avec les enfants pour renforcer leurs capacités psychologiques et éliminer les traumatismes causés par la guerre;
  • Travailler sur le rôle des femmes mères pour leur fournir un emploie et les rendre productives pour subvenir aux besoins de leur famille.

Le projet est soutenu par Association pro Terra Sancta, qui s’occupe de la collecte de fonds et de la mise en œuvre.

AIDE-NOUS !

Recommandez facebook twitter google pinterest Imprimer Envoyer