Octobre 2016

« Voici ce que le Middle East Community Program m’a apporté »

« Je n’ai jamais été autant touchée par tant de gens en si peu de temps » nous raconte Maria à la fermeture de l’édition du MECP (Middle East Community Program), programme de connaissance et d’analyse du Moyen-Orient en Israël et en Palestine, promu et organisé par l’Association Pro Terra Sancta en collaboration avec l’Université Catholique du Sacré Cœur.

Trois semaines intenses (du 29 août au 9 septembre) de leçons et visites, mais surtout riches en rencontres exceptionnelles, comme le dit Maria, avec des personnes qui vivent dans cette réalité si complexe au quotidien. « Ces rencontres ont engagé, à mon avis, notre humanisme à des niveaux bien plus élevés que le contexte israélo/palestinien individuel.

Il en est de même pour les neuf autres participants, étudiants ou non, venants d’autres réalités académiques de l’Italie. « Le programme était de grande qualité – raconte une autre jeune femme  – et pas seulement du point de vue politico-historico-technique. C’était bien d’être toujours en contact avec des personnes si intéressantes et vivaces, qui sont confrontés tous les jours à cette situation. Surtout les personnalités ‘hors du commun’, comme David Nehaus, la sœur Donatella du Caritas Baby Hospital, le professeur de l’Université de Bethléem, la directrice de la synagogue, le gendarme italien à Hébron… ».

En arrivant à Bethléem, ces jeunes ont connu plusieurs réalités locales en fréquentant des centres d’études, associations, œuvres caritatives et culturelles présentes sur le territoire. De Jérusalem à Hébron, de Naplouse à Jéricho, de Béthanie à Sebastiva jusqu’au nord du pays, sur le lac Tibériade, sur les côtes méditerranéennes, à la découverte d’Acre, des hauteurs du Golan, aux frontières avec la Syrie et le Liban.

« Je recommande ce type d’expérience à tous les jeunes comme moi » dit un autre « pour qu’ils puissent voir avec leurs propres yeux et toucher avec leurs mains une réalité cachée, oubliée ou simplement ignorée à l’étranger ».

Cette réalité est bien différente de celle représentée par les médias et dans les livres étudiés par les participants préparant ce voyage. « Comme toujours, sans se limiter, les choses s’apprennent en se confrontant à la réalité avec ses protagonistes, chose que ce programme nous a permis de faire ». Et si quelqu’un pensait avoir réussi à « en faire le tour » ces trois semaines au MECP nous ont donné « Plein, plein de nouvelles interrogations ! »

Cette année aussi, le succès du programme a été assuré grâce à la collaboration de professeurs et du professionnalisme des collaborateurs de l’association Pro Terra Sancta, mais surtout des personnes disponibles pour se raconter et construire avec leur réalité « une mosaïque de visagesinoubliables », comme conclut Maria « Je ne peux pas les oublier, ils m’ont changé ».

Découvre toi aussi cette initiative !

 

Traduction vers le français fournie par Mondo Agit dans le cadre du projet de PerMondo (traduction gratuite pour les ONG et les associations à but non lucratif). Traductrice: Antonia Cordignano ; Réviseuse : Pauline Richer.

100_2133
100_2129
WhatsApp Image 2016-08-24 at 09.38.33 (1)
IMG_5343
IMG_5295
IMG_5281
IMG_5155
IMG_5154
DSCN9212
DSCN9205
DSCN9169
DSCN9161
DSCN9153
DSCN9112
DSCN8831
DSCN8803
DSCN8793
DSCN8792
DSCN8757
DSCN8734
DSCN8695
DSCN8688
DSCN8687
DSCN8624
DSCN8506
DSCN8500
DSCN8493
DSCN8450
100_2138
Recommandez facebook twitter google pinterest Imprimer Envoyer