Février 2019

Béthanie: “La culture du dialogue en tant que voie”

“Adopter la culture du dialogue comme moyen, la collaboration commune comme conduite, la connaissance mutuelle comme méthode et critère”. À Béthanie, les paroles du pape dans le document signé avec le grand imam Al Azhar à Abou Dhabi sont une réalité. Ici, trois confessions différentes (communautés catholique, orthodoxe et islamique) coexistent non seulement pacifiquement, mais collaborent également. En fait, bien que la plupart des citoyens de Béthanie soient des musulmans et que les chrétiens ne représentent qu’une petite minorité, la tradition chrétienne de résurrection de Lazare est très respectée, à tel point que le nom arabe de la ville est précisément Al-Eizariya (ville de Lazare).

Lors de la récente visite des autorités islamiques sur le site franciscain lors de la restauration des bâtiments et des mosaïques, l’imam a rappelé que, dans le Coran, on raconte également l’histoire de Lazare et le miracle accompli par Jésus. de la première réunion interreligieuse à Béthanie: pendant le mois de Ramdan, la communauté musulmane invite chaque année des chrétiens et des franciscains à participer à un iftar, un repas partagé après le jeûne. Partager des moments pour mieux se connaître. Au cours de la réunion, les autorités de la mosquée ont grandement apprécié le travail de conservation d’un patrimoine historique et artistique appartenant à l’ensemble de la communauté.

La Custodie de Terre Sainte, conjointement avec ATS Pro Terra Sancta et le Mosaic Centre, tente de rendre le site plus accessible pour les touristes et les pèlerins qui viennent visiter la tombe. La ville, fortement pénalisée par la difficile situation politique, veut repartir de ses origines et de son lien avec la traction chrétienne.”L’importance de ce projet est d’accroître le tourisme dans la ville en créant des emplois, en particulier pour les femmes”, déclare Afaf Faraon, membre du conseil municipal, qui s’occupe de l’égalité des chances et du soutien des femmes en créant des programmes éducation, activités et événements. Asaf a décidé de se consacrer à la politique pour faire avancer les droits des femmes dans les institutions: “Seule la participation nous permettra de vraiment changer les choses.”

Il nous explique comment, pour elle aussi, une femme musulmane, Marta et Maria, les soeurs de Lazarus sont partie du patrimoine historique et culturel de la ville. “Leur hospitalité et leur lien avec la terre sont un exemple encore aujourd’hui pour les femmes de Béthanie”. La production d’huile d’olive et de nardin, ainsi que du savon sont des activités pratiquées par les femmes à Béthanie depuis des siècles “et il est important de soutenir des activités qui perpétuent ces traditions, comme l’association Shorouq”, poursuit Afaf. Shouruq est une association de femmes qui produit du savon et des huiles naturelles, une cuisine pour la cantine scolaire et exerce une activité de couture et de broderie. “Le fait que tant de femmes travaillent ensemble dans le respect de la passion et des traditions est très important pour faire connaître Béthanie aux nombreux pèlerins chrétiens et pas seulement aux personnes qui viennent visiter la ville”.

En savoir plus sur le projet!

SOUTENIR NOS ACTIVITÉS

Recommandez facebook twitter google pinterest Imprimer Envoyer