Mars 2019

Sebastia: nouveaux espaces pour un tourisme durable et responsable

La Guesthouse dans le centre-ville revient sous la direction du Mosaic Center et d’ATS pro Terra Sancta

En regardant une vieille photographie de Sebastia du début du XXe siècle, il est difficile de croire que parmi les maisons de ce petit village se cache un patrimoine archéologique d’une valeur inestimable. Dans les environs de la grande cathédrale des Croisés dédiée à Saint Jean-Baptiste, juste derrière le Saint-Sépulcre de Jérusalem, les bâtiments de la période des Croisades, Mamelouks et Ottoman ont de nouveau été mis en lumière grâce à un projet de restauration et de conservation de plus de 15 ans et cela a vu et voit toujours la contribution des institutions publiques italiennes et des fondations internationales. Depuis les travaux de rénovation débutés en 2005 avec des fonds de la coopération italienne, une chapelle du XIIe siècle, encore plus ancienne que la cathédrale adjacente, et une pièce de la forteresse ont été redécouvertes dans le centre-ville. Ces deux bâtiments ont été utilisés comme musée et lieu d’exposition et, avec une guesthouse construite à partir d’anciennes maisons environnantes, ils sont gérés depuis des années par le Mosaic Centre. En 2013, la gestion de la maison d’hôtes a été reprise par la municipalité locale, qui n’a toutefois pas été en mesure de la gérer avec le même succès. Pour cette raison, la municipalité a décidé de confier à nouveau l’ensemble du complexe entre les mains du Mosaic Centre.

La guesthouse, après quelques travaux de maintenance, fera partie des activités du projet “Mosaic guesthouse” lancé par le Mosaic Centre en collaboration avec Association pro Terra Sancta à Sebastia et Nisf Jubeil. En effet, dormir dans ces structures ne signifie pas seulement rester dans de vieux bâtiments de valeur artistique, mais aussi faire une expérience à 360 degrés de la culture et des traditions palestiniennes. Venir à Sebastia, c’est vivre un tourisme nouveau et différent, loin des formules touristiques classiques et des pèlerinages standardisés, c’est mettre en œuvre un tourisme responsable fondé sur les principes de justice sociale et économique et dans le respect de l’environnement et des cultures.

Association Pro Terra Sancta croit fermement au tourisme qui place la communauté hôte locale au centre des activités visant à offrir des opportunités de travail à des jeunes comme Shadi, Rami et le nouvel employé Mohammad, qui n’auraient aucune autre possibilité d’emploi dans un contexte social aussi problématique. “La nouvelle guesthouse sera officiellement rouverte le 23 mars et les invités sont déjà attendus pour le 26″, nous dit Mohammad avec enthousiasme, prêt à relever ce nouveau défi. “Comme dans toutes les autres guesthouse, nous allons servir un petit-déjeuner typiquement palestinien et de nombreux plats faits maison”. La guesthouse se compose de deux chambres doubles, rouge et bleue, nommées pour les couleurs des peintures sur les murs, une triple appelée “salle du canal” et une plus grande “salle des croisés” prête à accueillir quatre personnes, de nouveaux espaces permettront de satisfaire plus de demandes. “En un an, nous avons eu plus de 1000 invités, un excellent résultat pour nous ici à Sebastia”, a déclaré Shadi satisfait.

L’accord de cession prévoit également la livraison d’un autre espace avec la possibilité de créer d’autres salles et de rouvrir un ancien four: “notre idée pour l’avenir est de produire du pain et des biscuits fabriqués pour la maison d’hôtes, mais aussi de démarrer un four qui puisse être accessible à toute la communauté “, explique Osama Hamdan, architecte qui a dirigé tous les travaux de restauration, “l’objectif est de créer une synergie entre les habitants de Sebastia et ceux qui viennent ici pour tourisme afin de redonner vie à cet endroit.”

 

SOUTENIR NOS ACTIVITÉS

 

Recommandez facebook twitter google pinterest Imprimer Envoyer