Septembre 2019

Du désert de Juda au plateau du Golan: le Middle East Community Program 2019

Le Middle East Community Program (MECP) 2019, cette année, était entièrement féminin: neuf jeunes étudiantes de l’Université catholique du Sacré-Cœur de Milan et d’autres universités italiennes ont participé au programme annuel organisé par l’Association pro Terra Sancta en collaboration avec l’Université catholique qui s’est terminée le 7 septembre dernier. L’école d’été a été conçue spécifiquement pour les jeunes curieux fascinés par la Terre Sainte et désirant approfondir leurs connaissances de la complexe réalité israélo-palestinienne en prenant contact avec les communautés locales et le territoire. “Je suis très satisfaite d’avoir participé à ce programme car il nous permet de comprendre et d’en apprendre davantage sur une partie du monde qui, bien que petite, est imprégnée de culture et de problèmes à résoudre”, a déclaré Anna, une des filles du groupe, à la fin des trois semaines de voyage.

Sciences politiques et langages pour les relations interactionnelles, la coopération au développement, mais aussi les lettres et la psychologie: c’est principalement le contexte des études des filles qui ont approché la MECP pour vivre une expérience formatrice proche de leur intérêt et leur permettant de cette terre, depuis des siècles au centre de l’histoire humaine, sous différents angles: de la dimension politique historique à la connaissance du territoire dans sa conformation géographique, culturelle et sociale.

Écouter des conférences de professeurs de l’Université de Bethléem, tels que Walid Atallah (historien) et du Père Yiad Twal (directeur des écoles du Patriarcat latin), ou de l’Université hébraïque de Jérusalem, tels que Sergio Dalla Pergola (professeur émérite de démographie), ou Lors de la rencontre avec Hadas Lazar (une enseignante d’italien à Tel-Aviv et une experte de la culture israélienne), les filles ont reçu un tableau historique présenté sous différents angles. Du désert de Juda aux hauteurs du Golan, en passant par Bethléem, Hébron, Nazareth, la Samarie et la côte méditerranéenne, les dimensions culturelle et sociale ont été expérimentées “sur le terrain” avec de nombreuses excursions dans des lieux de grande valeur historique et artistique ou lors de réunions. dans les associations et les œuvres sociales.

Pour enrichir le voyage, nous avons rencontré les volontaires de l’Association pro Terra Sancta des deux villes de Bethléem et de Jérusalem. Les filles ont rencontré l’archéologue Daniela Massara à Bethléem pour une explication précise de la basilique de la Nativité et Vincenzo Bellomo pour se familiariser avec les nombreuses œuvres sociales. À Béthanie, elles ont assisté à une conférence sur la mise en valeur du patrimoine culturel palestinien organisée par Carla Benelli et Osama Hamdan. dans le cadre du projet “Betania Ospitale”.

Chacune d’entre elles, en plus des nombreuses questions sans réponse que cette terre soulève chaque fois que vous essayez de la connaître, reviendra avec le souvenir d’un visage ou une histoire particulière des nombreuses voix entendues: les volontaires d’Opération Dove, la visite à la frontière libanaise. et la Syrie, les enfants du Hogar Niños de Bethléem. “La rencontre avec Sahera Dirbas m’a marqué avec beaucoup d’émotion pour les événements qu’elle raconte sur les familles palestiniennes”, nous dit Uendy. Sahera Dirbas est une réalisatrice et productrice indépendante palestinienne originaire d’Haïfa. Elle a présenté lors d’une réunion quelques extraits de ses films dont l’objectif principal est de préserver la mémoire et les traditions palestiniennes et de documenter les difficultés rencontrées par son peuple.

“Cette opportunité d’entrer en contact avec ceux qui travaillent directement avec la communauté locale vous met en contact avec des personnes qui, malgré tout, ont encore un espoir de paix”, a déclaré Nadia. “Je conseille déjà mes amis!” Et enfin, Caterina, qui rêve de devenir journaliste: “Cette expérience nous permet d’avoir une vision incomparable de la situation ici. Continuez comme ça! “

Recommandez facebook twitter google pinterest Imprimer Envoyer